Les prévisionnistes se sont-ils trompés pour 2018 ?

@pexels

Par Mauro Fiorini, Rédacteur

Comme chaque année à cette époque, les prévisions de tous bords (politique, économique, géopolitique, etc…) pour 2019 sont attendues avec impatience alors que la réalité démontre la difficulté de ce genre d’exercice.

Tournons-nous vers ce qui avait été prédit pour 2018 et reprenons les prévisions d’un des grands acteurs dans ce domaine : les journalistes du Financial Times (FT).

Nous avons sélectionné les 12 questions les plus pertinentes parmi les 20 qui  furent posées à leurs spécialistes il y a douze mois et nous les avons comparées  avec la réalité. A chaque bonne réponse, nous avons attribué un point et un demi- point lorsqu’une partie du scénario s’est matérialisée.

Question 1 : Theresa May sera-t-elle encore Premier Ministre en 2018 ?

Prévision :Oui, car fin 2017, elle a regagné du terrain lors des discussions sur les modalités du Brexit.

Réalité : Vrai, maissa situation est peu confortable

Point : 1

Question 2 : La Grande-Bretagne sera-t-elle l’économie la plus faible du G7 ?

Prévision : Non, avec 1,5 % de croissance prévue, elle sera devant l’Italie et le Japon, tous deux devant afficher une croissance de 1,3%.  

Réalité : Les prévisions d’octobre du FMI donnent raison aux journalistes car les prévisions pour l’Italie et le Japon sont moins élevées que prévu.

Point : 1

Question 3 : Emmanuel Macron réussira-t-il à convaincre Angela Merkel d’accepter l’idée d’un budget pour la zone euro ?

Prévision : Non, car Emmanuel Macron ambitionne un budget égal à un certain pourcentage de la production de la zone euro, budget qui serait  supervisé par un Ministre des Finances Zone Euro. Même si Angela Merkel trouve cette idée intéressante, elle ne pourra plus l’imposer à ses partenaires gouvernementaux.

Réalité : Prévision correcte même si certaines avancées ont eu lieu mais l’idée même de budget ne passe pas.                            

Point : 1                                                                                                         

Question 4 : Le Parti Démocrate américain sortira-t-il vainqueur des prochaines élections législatives (octobre 2018) ?

Prévision : Oui, mais par une courte majorité car le découpage électoral voté par les Républicains sous l’ère Obama favorise le parti républicain. Oui, car il est prouvé que le parti vainqueur des présidentielles subit généralement une chute de popularité aux législatives qui suivent et de plus la popularité de M Trump est très faible.

Réalité : Partiellement vrai puisque le parti conservateur a conforté sa position au Sénat    

Point : 0.5

Question  5 : Donald Trump risque-t-il une procédure d’ « impeechment » ?

Prévision : Oui, si les Démocrates l’emportent aux prochaines législatives  

Réalité : Toujours possible mais difficile car le parti démocrate ne possède pas la majorité au Sénat.

Point : 0.5                                                                                        

Question 6 : Doit-on craindre l’éclosion d’une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ?

Prévision : Oui, si des mesures de rétorsion suivront après analyse du  rapport qui doit faire ressortir un vol systématique de propriété intellectuelle ainsi qu’une aide déloyale apportée aux entreprises sidérurgiques et productrices d’aluminium. Oui, si la Chine réagit à son tour par des mesures similaires.

Réalité : La guerre commerciale est toujours en cours mêmes si les deux parties essaient de trouver des portes de sortie acceptables.

Point : 1                                                                                                                     

Question 7 : Le PIB chinois sera-t-il égal ou supérieur à 6,5 % ?

Prévision : Oui, car le gouvernement fera en sorte que les statistiques officielles affichent ce taux de croissance. L’autre question est de se convaincre de la fiabilité de ces statistiques

Réalité : Oui, car les dernières prévisions du FMI font état d’une croissance de 6,6 % et que le gouvernement chinois a pris des mesures pour contrer le ralentissement de la croissance.

Point : 1

Question 8 : La Banque Centrale du Japon (BOJ) augmentera-t-elle ses taux directeurs ?         

Prévision : Non, si l’inflation n’atteint pas l’objectif des 2% tel que le gouverneur de la BOJ l’a fixé. Toutefois, la tâche de la BOJ sera assez ardue étant donné la forte probabilité de voir la FED poursuivre sa politique de remontée progressive de ses taux directeurs.

Réalité : Vrai, pas de modification de politique des taux en vue.

Point : 1

Question 9 : La croissance des pays émergents atteindra-t-elle les 5% ?

Prévision : Oui, car les deux poids lourds Brésil et Russie devraient afficher de meilleures performances

Réalité : Faux, car le FMI, dans son rapport d’octobre 2018,  prévoit 4,7% de croissance.

Point : 0 

Question  10 : Le S&P 500 terminera-t-il l’année au- dessus des 2.650 points ?

Prévision : Oui, grâce à une conjoncture favorable, l’effet positif de la réforme fiscale sur les bénéfices et une politique monétaire toujours accommodante même si les taux directeurs sont orientés à la hausse.       

Réalité : Non, car le dernier trimestre a vu la bourse américaine chuter et mêmes les perspectives d’une récession prochaine n’ont pas empêché la Federal Reserve de procéder à sa 4eaugmentation de taux le 18 décembre.

Point : 0

Question 11 : Le taux US à 10 ans dépassera-t-il la barre des 3 % ?

Prévision : Non, malgré la probabilité de voir la FED procéder à 3 hausses de taux. En effet, l’inflation n’a toujours pas atteint les 2% et les taux à long terme restent toujours très bas.    

Réalité : Partiellement vrai car au cours des mois d’octobre et novembre, le rendement s’est situé entre 3 et 3,20 % pour s’afficher à 2,79 % en fin de période sur base de certaines perspectives économiques évoquant le spectre de la récession.     

Point : 0.5

Question 12 : Le prix du baril WTI sera-t-il à 70 $ voire au-dessus à fin 2018 ?

Prévision : Oui, les risques géopolitiques toujours présents et peut-être encore plus forts combinés au pacte de réduction des capacités de production pousseront le prix du baril à la hausse.

Réalité : Faux, même si au cours du mois de septembre le prix de clôture a atteint 73,10 $ le baril.

Point : 0

Résultat : le score des journalistes du Financial Times est de 7,5 /12 soit 60,25% sur base des 12 questions sélectionnées sur les 20.

Consultez aussi sur MoneyStore :

Quelles sont les perspectives pour la croissance mondiale en 2019 et 2020 ?

Perspectives 2019 : des marchés peu flamboyants !

Quels ont été les actifs les plus rentables sur 10 ans ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *