Quelles perspectives pour les matières premières et l’or en 2018 ?

@Pexels

Par Mark Lacey, spécialiste en énergie et métaux précieux chez Schroders

Lorsque l’inflation mondiale repart à la hausse, le moment est venu d’augmenter l’exposition aux matières premières. Le dollar américain fort a eu des effets négatifs pour les matières premières durant la tendance baissière qui a pris fin sur les marchés en 2016. La dépréciation du dollar américain semble marquer le prélude d’un nouveau marché baissier pour le billet vert. Un dollar américain plus faible en 2018 sera un facteur positif pour le marché des matières premières. 

 Analysons les prévisions par catégorie de matières premières

  • Les perspectives pour le pétrole et l’énergieen général se sont améliorées. Les principaux risques sont à présent à la hausse. La production est à la traîne dans plusieurs pays, alors que la consommation mondiale reste élevée. Les réserves pétrolières vont fortement diminuer en 2018. L’année 2018 sera aussi marquée par une hausse du gaz naturel. Le marché du gaz naturel américain se caractérise par une offre trop faible alors que la demande augmente de manière structurelle. Une hausse des prix est donc inéluctable. 
  • Les fondamentaux d’un certain nombre de matières premières agricoles importantes s’améliorent en 2018. Les marchés du froment ont apparemment atteint leur plancher et beaucoup de produits agricoles de base sont soutenus par la croissance structurelle de la demande à long terme. 
  • Les perspectives sont positives pour les métaux de base comme l’aluminium et le nickel, pour lesquels l’impact d’une éventuelle baisse de l’offre est le plus fort. Le cuivre et le minerai de fer sont, quant à eux, les plus sensibles à une baisse potentielle de la demande en 2018. 
  • Si l’euphorie entourant les marchés des actions s’estompe en 2018, cela pourra profiter aux métaux précieux. Les valorisations des marchés des actions sont élevées. Les périodes d’accroissement des tensions géopolitiques et de volatilité accrue sur les marchés financiers sont généralement tout bénéfice pour l’or et l’argent. Les investisseurs sont sous-pondérés dans ces deux métaux précieux, malgré les rendements solides affichés en 2016 et 2017. Compte tenu de leur cours peu élevé, les actions dans le secteur de l’or pourraient bien performer mieux que le métal jaune lui-même.

Prévisions favorables pour l’énergie et l’or 

Les prestations des actions liées au secteur énergétique sont largement à la traîne, malgré l’amélioration des fondamentaux des matières premières. La déception liée aux rendements médiocres, voire négatifs ainsi que la destruction continue de capital ont conduit les investisseurs à éviter les actions dans le secteur des matières premières. Ils attendent le moment où les entreprises du secteur des matières premières et notamment les entreprises énergétiques afficheront un rendement correct et généreront un cash-flow libre consistant. Dès que les investisseurs auront la certitude que l’obsession de la «croissance» a été reléguée à un passé révolu, des capitaux afflueront à nouveau vers le secteur. L’énergie et les métaux précieux vont gagner en attractivité en 2018. 

Rarement aussi peu chers 

Les cours des actions liées aux matières premières n’ont jamais été (relativement) aussi peu chers qu’aujourd’hui. Beaucoup d’entreprises du secteur de l’énergie et des métaux précieux ont un attrait certain pour les investisseurs en 2018 grâce à leur focus sur le cash-flow libre, au renforcement de leur bilan et au rendement du capital. La hausse des prix des matières premières et le niveau très bas des cours offrent aux investisseurs une occasion séduisante de répartir les risques et de se protéger contre l’inflation. 

Consultez le corner Placements

 

Ce contenu a été publié dans Actualité, Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Quelles perspectives pour les matières premières et l’or en 2018 ?

  1. Travail du bois dit :

    Effectuer de prévisions sur les placements est toujours fonction de la situation que connait le monde. Et pour ce qui est de l’or, celle-ci connaitra une nette amélioration qque celle de l’année précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *