Hit-parade des fonds : Quels sont les facteurs qui ont influencé l’or à la baisse ?

Chaque mois, nous vous présentons les 10 meilleures et 10 moins bonnes performances des différentes catégories de fonds. 

Source des données chiffrées à fin novembre 2018 : Quantalys 

En un an, de fin novembre 2017 à fin novembre 2018, les actions du secteur de l’or ont enregistré une baisse de près de 19%. Comment explique-t-on cette baisse ? Analyse avec Philippe Gijsels, Chief Strategy officer chez BNP Paribas Fortis.

Comment explique-t-on cette forte baisse du métal jaune ?

Depuis fin novembre, le cours de l’once d’or s’est un peu repris mais il faut reconnaître que, cette année, l’or n’a pas joué son rôle de protection contre la volatilité des marchés. Avec un dollar fort, des taux d’intérêt américains qui remontent et les bonnes performances des valeurs technologiques en bourse, les investisseurs se sont détournés de l’or. C’est ainsi qu’on a assisté à des ventes massives d’ETF investis en or aux Etats-Unis. A cela s’ajoutent les activités des hedge funds qui ont vendu de l’or à découvert (shorté). Il faut aussi regarder les prix en euros : là, on constate que l’on est pratiquement à l’équilibre. Certes, on n’a rien gagné et c’est décevant mais on n’a rien perdu non plus comme ce fut le cas pour les actions sur la même période.

Quelles sont vos attentes concernant l’évolution du métal jaune en 2019 ?

Nous nous attendons à une bonne année. Il y a des éléments qui devraient favoriser ce marché. Le prix de l’or devrait se raffermir, ce qui sera un bon effet de levier pour les mines aurifères. L’industrie minière a subi des règlements environnementaux assez lourds et une taxation plutôt forte et ce, particulièrement au Mexique. La baisse de production que cela va induire va sans doute pousser le prix de l’or à la hausse. Par ailleurs, on voit aussi certaines consolidations dans le secteur. Pour obtenir davantage de ressources en limitant les investissements dans des mines existantes, certains gros acteurs rachètent des concurrents. Cela devrait améliorer la rentabilité du secteur des mines d’or.

Quelle place l’or peut-il avoir en portefeuille ?

Pour notre part, nous sommes investis à concurrence de 4% du portefeuille en or physique ou sous forme d’ETF dont les sous-jacents sont de l’or physique. Nous détenons également 1% du portefeuille en mines d’or. Après une année difficile, ce secteur devrait relever la tête.

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Est-ce que l’or est un bon investissement à long terme ?

Prévisions 2019 : garder le cap mais réduire la voilure

Quelle place pour l’or et les métaux en portefeuille ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Hit-Parade des fonds, Qu'est-ce que ?, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *