Quels sont les changements dans les indices MSCI et S&P et quel est l’impact pour les investisseurs ?

@Pexels

Par Erik Joly, CIO et Chief Economist, ABN AMRO Private Banking

Le monde des communications est en pleine mutation, et les fournisseurs d’indices, MSCI et S&P, rattrapent désormais leur retard….

Face à la croissance des nouvelles technologies et des nouveaux modèles d’affaires, le système utilisé pour classer les entreprises est actuellement revu, ce qui entraînera une modification de la détermination du secteur de certaines entreprises issues des secteurs de la consommation discrétionnaire et des technologies de l’information. De grandes entreprises de renom sont maintenant ajoutées au secteur auparavant connu sous le nom de Télécommunications, dorénavant appelé Services de communication.

La refonte du secteur des Télécommunications a été mise en œuvre le 24 septembre par S&P et en novembre par MSCI, dans le cadre de son examen semestriel régulier. Des changements ont déjà été apportés aux classifications des portefeuilles qui utilisent fréquemment les indices de référence MSCI.

Alphabet, Facebook et Disney rejoignent le nouveau secteur des Services de communication

Le secteur des Télécommunications, qui commençait à devenir vieillissant, est ravivé par l’apport de sociétés de médias et de divertissement, auparavant classées dans les secteurs de la consommation discrétionnaire et des technologies de l’information.

L’un des principaux changements apportés est l’ajout d’un sous-groupe Médias et services interactifs au nouveau secteur des Services de communication, qui se compose d’« entreprises qui s’engagent à la création ou à la distribution de contenus et d’informations par le biais de plateformes propriétaires, dont les revenus proviennent principalement des publicités payables au clic. » Ce nouveau sous-groupe comprend les moteurs de recherche, les réseaux sociaux et les plateformes de réseautage. Les autres nouveaux sous-groupes des Services de communication sont la publicité, la télédiffusion, le câble et le satellite, l’édition, le cinéma et le divertissement.

Du fait de cette reclassification, des entreprises comme Facebook, Alphabet, Comcast, Netflix, Tencent et Disney sont maintenant considérées comme des entreprises de Services de communication. Ebay et Alibaba rejoindront en outre Amazon dans le secteur de la consommation discrétionnaire.

Lors de l’annonce de ce changement, MSCI a constaté que ces révisions étaient induites par l’évolution rapide de la manière dont les gens communiquent et accèdent au divertissement et autres contenus. Les fusions et acquisitions d’entreprises ont également amené de nombreuses entreprises à regrouper les services de câblodistribution, d’Internet et de téléphonie, tout en commençant à créer leur propre contenu interactif accessible par de multiples plateformes, dont les smartphones. Par conséquent, ni l’ancien secteur de la consommation discrétionnaire ni celui des technologies de l’information – tel qu’il était défini – n’étaient encore adéquats pour les entreprises ayant ces modèles d’affaires en pleine expansion.

Ce que cela signifie pour les investisseurs

Compte tenu de l’introduction de certains géants de l’informatique dans le secteur des Services de communication, ce nouveau secteur diffère de l’« ancien » secteur des Télécommunications à bien des égards :

  • une capitalisation boursière plus importante, représentant près de 8 % de l’indice MSCI World, sachant que le secteur des Télécommunications était inférieur à 3 % ;
  • un secteur plus diversifié ;
  • un secteur plus exposé à la croissance, c’est-à-dire de nature plus cyclique.

Ces effets sont plus prononcés aux États-Unis qu’en Europe. Par exemple, en Europe, le nouveau secteur est toujours composé principalement (62 %) d’entreprises de télécommunications, tandis qu’aux États-Unis, ce sont les entreprises de médias et de services interactifs (46 %) qui dominent.

A quoi faut-il s’attendre?

Les investisseurs rééquilibrant les positions par secteur, le volume des opérations a augmenté avant les dates de mise en œuvre des changements apportés aux classifications sectorielles. La reclassification a cependant été  bien signalée. Elle n’est donc pas une surprise pour les marchés et aucune perturbation n’est attendue.

Consultez aussi sur MoneyStore :

le corner Investir

Quelle est la composition des principaux indices boursiers : MSCI World, S&P 500, Dow Jones, Nasdaq, FTSE, DAX

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actions, Construction de portefeuille, Qu'est-ce que ?, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *