Quand et comment planifier son patrimoine ?

@Pexels

A quel âge doit-on commencer à se préoccuper de construire son portefeuille ? Comment faire le point et prévoir la transmission de son patrimoine? A partir de quel montant est-il raisonnable de se s’interroger sur la mise en place une telle planification? Pour répondre à ces questions, Adrien Biquet, responsable juridique et fiscal au sein d’Armoni Financial Architects, était l’invité du Cercle Femmes et Finance le 8 octobre dernier.

« La planification financière englobe une analyse transversale du patrimoine (mobilier, immobilier et société) dans ses aspects juridiques, fiscaux et financiers. Le point de départ de toute réflexion sur le patrimoine doit, en principe, être toujours le même : les objectifs de l’investisseur », explique ce fiscaliste.

Pour fixer ces objectifs, il convient de considérer quatre piliers importants :

  • le patrimoine,
  • les revenus,
  • la succession
  • la pension.

Il est aussi important de déterminer quel est le montant dont on aura besoin pour satisfaire un niveau de vie décent. « De ce fait, la planification patrimoniale n’est ni une question d’âge, ni de richesse. En revanche, certains évènements clés (tel un mariage, un enterrement, un investissement immobilier), peuvent être des éléments déclencheurs d’une réflexion patrimoniale ». Quels sont ces événements-clés ? La relation de couple, les enfants, l’acquisition du logement familial, la retraite, l’héritage ou l’acquisition d’une seconde résidence.

Pour chacun des quatre piliers de cette réflexion, il y a lieu de les confronter aux objectifs en tenant compte à la fois des aspects juridiques et fiscaux. Dans ce cadre comment peut-on organiser de façon optimale son patrimoine ? Il convient de distinguer les objectifs à court, moyen et long terme. Ensuite, on peut regarder quels sont les placements mobiliers (ou immobiliers) qui correspondent à ces objectifs. Outre la fiscalité liée aux différents produits de placement, il faudra aussi se pencher sur le mode de gestion que l’on désire : une gestion assistée ou en solo. « Pour faire sa gestion soi-même, il faut du temps, l’envie, les connaissances et surtout ne pas être émotionnel », prévient Adrien Biquet. Si l’on choisit de se faire assister par un gestionnaire, il faudra veiller à l’indépendance de ce gestionnaire par rapport aux fonds qu’il vend. « La diversification du portefeuille sera aussi un élément clef pour faire face à d’éventuelles tempêtes financières. Cette diversification se fera entre les secteurs, les régions et les différents produits de placement. Pour pouvoir évaluer la qualité d’un fonds, on peut se référer aux mentions reprises sur le site de Morningstar qui évalue la qualité financière des fonds ».

En ce qui concerne la transmission de son patrimoine, ce fiscaliste rappelle les avantages mais aussi les inconvénients des donations. Les placements immobiliers sont aussi analysés sachant que, s’ils présentent certains avantages, ils sont aussi caractérisés par une illiquidité certaine. La planification financière est donc assez complexe puisqu’elle intègre des critères financiers, successoraux et fiscaux.

En conclusion, voici à quoi pourrait ressembler une organisation patrimoniale qui répondrait aux critères repris ci-dessus :

 

Mais quelle que soit l’approche, il est toujours opportun de se faire conseiller par un ou plusieurs professionnels : planificateur financier, banquier privé, notaire ou avocat.

Pour allez plus loin dans la réflexion, consultez aussi sur MoneyStore :

Comment construire ou aménager son portefeuille au moment de la retraite ?

Comment bien construire son portefeuille ?

Le portefeuille en questions

La rubrique Fiscalité

La rubrique Transmission

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Comment ?, Construction de portefeuille, MoneyStore Academy, Questions d'argent, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *