MiFID II : Une aubaine pour la gestion passive ?

@Pexels

La directive MiFID II est entrée en vigueur le 3 janvier 2018. Pour rappel, cette directive impose davantage de transparence dans les frais de gestion en supprimant, dans certains cas, les rétrocessions de frais de gestion (appelées inducements).

Désormais, les gestionnaires en gestion discrétionnaire ne peuvent plus percevoir de rétrocessions de frais de gestion de la part des émetteurs des sicav qu’ils commercialisent et qu’ils mettent dans les portefeuilles de leurs clients en gestion. Les conseillers dépendants peuvent, quant à eux, encore percevoir des rétrocessions de frais de gestion mais ils doivent en communiquer les montants en toute transparence à leurs clients.

Ces nouvelles prescriptions en matière de transparence des frais pourraient constituer une aubaine pour la gestion indicielle et les ETF. En effet, si en gestion discrétionnaire, les gestionnaires ne peuvent plus percevoir de rétrocessions de frais de gestion, ils vont commencer à regarder les fonds indiciels qui, auparavant, ne leur procuraient pas de rentabilité sous la forme de rétrocessions de frais. On peut penser qu’ils seront aussi plus enclins à se tourner vers des fonds indiciels moins onéreux en termes de frais pour diminuer la charge des coûts qu’ils supportent. Comme ils perçoivent une commission de gestion sur le montant total du portefeuille en gestion, ils pourraient ainsi augmenter leur rentabilité nette.

Du côté des conseillers dépendants, la transparence qui est exigée sur les coûts devrait également les inciter à se tourner vers des produits qui affichent des frais de gestion moindres comme les ETF.

Par ailleurs, l’offre de fonds indiciels s’élargit avec l’apparition de nouveaux produits de type « smart bêta », qui permettent d’offrir des solutions de gestion sur base d’indices « épurés ».

Un autre facteur va favoriser la demande pour ces fonds indiciels cotés : le développement de la gestion robotisée. Cette gestion basée sur des algorithmes privilégie les investissements sous forme d’ETF car ils sont faciles à traiter, à analyser et ils sont liquides tout en chargeant des coûts moindres que les fonds actifs. Les trackers s’accordent particulièrement bien aux formes d’allocations d’actifs des robots de gestion qui proposent dès lors souvent des allocations uniquement sur base d’ETF.

La gestion passive semble avoir encore de beaux jours devant elle, sachant que 90% de la performance d’un portefeuille provient de l’allocation entre les classes d’actifs (actions, obligations, liquidités) et que, sur la plupart des grands indices mondiaux, les fonds actifs peinent à battre systématiquement leurs indices de référence de façon récurrente sur une période de 10 ans.

On constate, dans le secteur de l’asset management, que des grandes sociétés spécialisées dans la gestion active lancent désormais des produits en gestion passive : un signe qui ne trompe pas quant à l’intérêt que peuvent représenter ces produits dans l’offre globale de fonds.

Pour en savoir plus consultez aussi :

MiFID II : quelle est la différence entre un conseil indépendant et dépendant ?

MiFID II: Quelles conséquences en portefeuille ?

ETF et trackers: entre a priori et idées fausses

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Construction de portefeuille, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *