Comment intégrer le secteur de la santé en portefeuille ?

@Pexels

Le secteur de la santé est un des segments les plus prometteurs en termes de développement et de croissance. Il a donc sa place dans les placements en raison de son potentiel. Le vieillissement de la population, les dépenses étatiques liées à ce secteur, le développement des procédés de diagnostics, l’apparition de nouvelles thérapies et l’intégration de nouvelles technologies dans le monde médical sont autant de facteurs qui permettront le déploiement de ce segment de l’économie. Les dépenses de santé ont explosé aux Etats-Unis depuis 1960 (+de 818% selon une étude réalisée par Mc Kinsey en 2011).

Ce secteur a donc bien sa place dans les portefeuilles. Il y a différentes façons de se positionner dans le secteur de la santé car celui-ci est composé de segments très différents: les sociétés pharmaceutiques, les services, les assurances dédiées à ce secteur, la technologie liée à la médecine (medtech), les infrastructures hospitalières et bien sûr les biotechs.

L’investisseur peut se tourner vers un investissement dans les grandes capitalisations pharmaceutiques en direct ou à travers un fonds spécialisé. Il peut aussi intégrer des valeurs biotechs dans son portefeuille.

Dans ce cas, il faut être conscient des risques que l’on prend. Ces sociétés sont en phase de développement de nouveaux produits. Avant la commercialisation, un produit doit passer par différentes phases de test. C’est un processus très coûteux qui nécessite énormément de liquidités. Ce secteur est considéré comme une source de performance durable dans une stratégie de croissance. Mais si leur potentiel de croissance est important, la volatilité de ces valeurs biotechs est également très forte et des échecs dans le processus de fabrication peuvent survenir. Comme le soulignaient Margaret Vitrano et Nicholas Wu, de chez  Clearbridge Investments ( filiale de Legg Mason) dans un précédent post, « ce marché haussier était sous l’effet de quatre tendances : la fin de l’expiration des brevets des médicaments de marque, l’optimisme accru suscité par les traitements et les technologies médicamenteux innovants, un environnement réglementaire plus favorable pour les nouvelles autorisations de médicaments et le pouvoir d’établissement des prix des médicaments sur prescription ». Il faut aussi être attentif au fait que l’univers de ces valeurs est principalement constitué de petites et moyennes capitalisations qui doivent sans cesse renouveler leur canal d’innovation. La majorité des sociétés de ce secteur sont américaines ou sont cotées sur des marchés américains et les opérations de fusions et acquisitions y sont fréquentes. Certaines thérapies sont aussi plus porteuses que d’autres car leur avenir est prometteur : oncologie, thérapies anti-immunes, hépatite C, thérapies basées sur les gènes ou les maladies dégénératives.

Dans un autre segment de ce marché, l’investisseur peut aussi privilégier des placements dans le matériel médical de pointe ou dans la medtech.

On parle alors ici de la digitalisation au service du domaine médical. Les autorités américaines, conscientes des économies de coûts que ces nouvelles technologies pourraient engendrer, ont décidé de mettre en place un cadre légal pour favoriser ce développement. Beaucoup de solutions technologiques sont en attente de ce cadre légal pour pouvoir se déployer. Cependant, si la digitalisation de ce secteur permettra d’accroître son efficacité et de réduire les coûts, ces nouvelles techniques mettent un certain temps pour se développer. Il faut donc privilégier un horizon d’investissement à long terme même si il y a tout lieu de croire que cette tendance va s’accélérer dans les années à venir. Ce segment medtech est composé de trois sous-secteurs : la recherche et développement, les traitements innovants et l’amélioration de l’efficacité au sens large, c’est à dire des hôpitaux et de la sécurité alimentaire, par exemple.

Les possibilités sont donc nombreuses pour investir dans ce secteur de l’économie qu’est la santé. Aujourd’hui, il vaut mieux se focaliser sur l’innovation. Les médicaments ont un cycle de vie déterminé et la pression sur les prix est de plus en plus marquée. Les grandes compagnies innovent peu et les meilleures idées se situent souvent dans le secteur des biotechs ou des medtechs. Cependant, il vaut mieux privilégier l’entrée dans ce marché par l’intermédiaire de fonds spécialisés qui sont gérés par des professionnels qui ont une très bonne connaissance de ces différents sous-secteurs de la santé et des entreprises qui les composent.

Lire aussi sur MoneyStore.be

Les biotechnologies bien placées pour réaliser de meilleures performances ?

Celyad: l’avenir de la santé passe par l’innovation

Ne vous laissez pas surprendre par la volatilité croissante

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actions, Comment ?, Construction de portefeuille, FAQ, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *