ETF et trackers : Entre a priori et idées fausses

@Pexels

Beaucoup de critiques fusent concernant les ETF ou trackers. Faisons le tri entre les a priori et idées fausses sur ces fonds indiciels cotés en bourse qui présentent de nombreux avantages en termes de coûts, de transparence et de liquidité mais qui ont aussi leurs détracteurs. Il n’est pas toujours facile de faire le tri entre les idées fausses et les vérités. Voici une brève analyse de quelques idées préconçues glanées sur ce marché en expansion.

Les fonds indiciels de type ETF ne pratiquent pas l’activisme actionnarialCertains pensent que les fonds indiciels se sont résignés à ne pas jouer leur rôle d’actionnaires dans les assemblées générales des sociétés qui composent leur panier de valeurs. Ce n’est cependant pas le cas chez tous les émetteurs d’ETF. « Une politique de vote s’organise et est publiée chez certains émetteurs d’ETF. Chez Lyxor, nous intervenons dans les assemblées générales de 160 sociétés. Nous avons voté sur près de 2.400 résolutions. Il est vrai cependant que nous participons plutôt aux assemblées générales des grandes et moyennes sociétés et moins souvent à celles des sociétés petites. Nous avons voté contre des propositions dans 13% des cas. Nous ne sommes donc pas des potiches », note François Millet, Head of ETF and Index Product Development chez Lyxor.

Il n’est pas possible d’investir de façon socialement responsable à travers des ETF. L’idée qui prévaut ici est de dire que, comme ces fonds suivent des indices sans s’en écarter, les investisseurs se retrouvent dans toutes les sociétés de l’indice et, donc, dans des sociétés ayant une faible valeur ESG (Environnement, Social, Gouvernance). En réalité, il existe des trackers qui sont spécialisés dans des thématiques spécifiques comme, par exemple, le traitement de l’eau ou les green bonds. Il existe aussi des indices ESG ou « sustainable » qui servent de base pour la construction de certains ETF et des ETF sont ainsi construits sur base de critères ESG plus globaux avec une analyse des sociétés basée sur des critères Best-in-Class et des rencontres avec les dirigeants des sociétés pour les sensibiliser à ces critères.

Les ETF représentent un poids trop important dans la gestion d’actifs. En réalité, selon une étude du Boston Consulting Group, le poids total de la gestion passive (ETF + fonds indiciels non cotés) ne représente que 18% du total de l’ensemble des actifs sous gestion (y compris sous mandats).

Graphique

Les ETF pèsent beaucoup trop sur les marchés d’actions, ce qui représente un risque latent. En réalité, les ETF ne détiennent que 6% des actions détenues aux Etats-Unis.

A titre d’exemple, le poids des ETF dans le S&P 500 n’est que de 7%. Les poids des ETF dans les volumes boursiers ne sont pas toujours aussi importants que l’on voudrait le faire croire. A titre d’exemple, dans l’Eurostoxx 50, les ETF représentent 2% du volume journalier moyen cumulé.

Les ETF diminuent l’efficience des marchés. « On entend souvent dire que les ETF ne peuvent jamais battre les marchés et qu’ils sont donc la négation du capitalisme car les choix de valeurs ne sont basés sur aucune décision d’investissement. Or, les ETF sont utilisés dans des choix d’investissement actifs et informés comme blocs de construction de portefeuilles. De plus, on voit apparaître de plus en plus de solutions indicielles « intelligentes » comme le smart bêta, par exemple, qui met en place des solutions basées sur des indices de stratégie  », ajoute François Millet. Les indices qui ne dépendent pas de la capitalisation boursière affichent une croissance supérieure à celle des indices traditionnels.

Les fonds indiciels pratiquent le prêt de titres. Cette technique consiste à prêter les titres détenus en portefeuille contre une rémunération avec des garanties appelées « collaterals ». Il est vrai que certains trackers pratiquent cette technique. Cependant, ils ne le font pas tous. Il faut donc se renseigner et si le fonds pratique le prêt de titres, il faut bien regarder quels sont les actifs qui sont pris sous formes de « collaterals ».

Consultez aussi :

Qu’est ce que les ETP, ETF, ETN ?

Le marché des ETF: Faut-il être passivement passif ?

ETF: à quoi faut-il être attentifs ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actions, Construction de portefeuille, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *