Qu’est-ce qu’une néo-banque ? Le cas de N26

@pexels

Une néo-banque est une FinTech qui offre ses produits uniquement par le biais d’applications mobiles. Une néo-banque se différencie d’une banque en ligne par le fait qu’elle n’offre pas de produits par le canal de l’on-line banking mais uniquement par des applications mobiles sur Smartphones. Ces néo-banques offrent un service très simple : une carte de débit et/ou de crédit associée à un compte bancaire. Elles offrent aussi des possibilités de paiement, de change et transfert de devises. Elles n’offrent cependant pas souvent des produits plus complexes comme des prêts hypothécaires, par exemple. Les trois principales néo-banques européennes sont, à ce jour, Revolut, N26 et Monzo. Dans ce domaine, la néo-banque d’origine allemande N26 se distingue par l’ampleur de son succès. Explications avec Alex Weber, Head of International Markets chez N26.

Quelle est l’origine de N26 ?

N26 a été fondée par deux Allemands en 2013 et a lancé son premier compte accessible par une application mobile en 2015 grâce à un partenariat avec une banque. En juillet 2016, elle obtient sa propre licence bancaire et, en août 2017, elle comptait 500.000 clients. La banque comptabilise entre 1.500 et 2.000 nouveaux clients par jour à travers l’Europe. Elle emploie 300 personnes de 35 nationalités différentes. La majorité des clients ont entre 18 et 35 ans.

Comment ça marche ?

Grâce à l’application développée, il est possible d’ouvrir un compte en… 8 minutes sans aucune paperasserie. Tout se fait de façon digitale à partir d’un Smartphone. N26 offre trois types de comptes : le N26 Standard, le N26 Business et le N26 Black. Un compte N26 Metal sera lancé début 2018. Le compte Standard est gratuit et les autres comptes sont payants mais les comptes Business, Black et Metal offrent des avantages à travers l’utilisation d’une carte de crédits. N26 est actuellement disponible, grâce à la licence bancaire européenne, dans toute l’Eurozone et les Belges peuvent avoir accès à ce compte. Malgré l’absence de numéros de compte spécifiques par pays/région, il y a une demande croissante pour l’ouverture de comptes N26 partout et notamment en Belgique. Actuellement, la banque offre des services d’épargne, d’investissements, de crédits et d’assurance seulement en Allemagne mais elle compte étendre la gamme offerte à d’autres pays européens. La structure de coûts de cette banque est faible. Elle ne dispose pas d’agences physiques et a noué des partenariats avec des FinTechs, comme TransferWise pour les transferts internationaux, par exemple.

Quels sont les gages de sécurité ?

Les détenteurs d’un compte auprès de N26 bénéficient de la protection des sommes déposées en compte à concurrence de 100.000 euros (garantie européenne de protection des dépôts). Et qu’en est-il de la sécurité informatique ? La sécurité informatique est évidemment une préoccupation majeure de cette banque. Les clients sont informés directement par une notification sur leur mobile lorsqu’une transaction a lieu sur leur compte. En cas de problème, les clients peuvent bloquer instantanément leur carte eux-mêmes grâce à l’application. Les problèmes de sécurité sont un souci permanent de cette société. Elle travaille avec des personnes externes à la société pour tester l’application et utilise des méthodes que les pirates informatiques (hackers) utiliseraient pour pénétrer dans ses systèmes. La banque a même invité des pirates informatiques à essayer de pénétrer dans ses systèmes dans une plage bien définie. S’ils trouvent un bug, ils seront récompensés. N26 a aussi développé une couche de sécurité supplémentaire en collaboration avec Mastercard.

Quels sont les projets en cours ?

Une implantation au Royaume-Uni et aux Etats-Unis est envisagée pour 2018, de même que l’extension des services offerts dans les pays où la banque est déjà présente. Outre des implantations et des développements dans l’offre de produits à travers l’Europe, elle a mis en place une boîte mail pour recueillir les demandes et idées en provenance de ses clients. N26 analyse la pertinence et la faisabilité de ces idées en espérant lancer des produits nouveaux sur le marché. L’alliance avec un grand groupe bancaire n’est pas envisagée, le modèle étant soutenable de manière indépendante. Les dirigeants de N26 entendent rester indépendants car c’est, selon eux, ce qui fait la force de leur modèle.

Consultez aussi :

Opérateurs téléphoniques : les nouveaux banquiers ?

Votre téléphone remplacera-t-il votre portefeuille ?

Qu’est-ce que PSD2 et quel impact sur vos finances ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actualité, Qu'est-ce que ?, Questions d'argent, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *