Inclusion des actions chinoises A dans l’indice MSCI, quelles conséquences ?

A partir du mois de juin 2018, après plusieurs effets d’annonce, 233 actions chinoises A vont intégrer le fameux indice MSCI pour les marchés émergents. Ce processus se déroulera en deux étapes en juin et en septembre. Quelles seront les conséquences de cette intégration ? Quels sont les secteurs qui en bénéficieront et quel sera l’impact dans les portefeuilles ?

Cette inclusion fait suite à différentes mesures déjà prises par le passé par les autorités chinoises pour ouvrir leurs marchés des capitaux : lancement des programmes Stock Connect, suppression des plafonds de propriété étrangère pour les banques, autorisation pour les investisseurs étrangers de prendre des participations majoritaires dans des sociétés de courtage et des sociétés de gestion d’actifs.

Le premier impact de cette inclusion de 233 actions chinoises dans un grand indice sera l’élargissement de ce marché pour les investisseurs étrangers avec un changement dans certains comportements. « Actuellement, le marché chinois des actions A est encore dominé par les investisseurs privés souvent guidés par les bruits du marché à court terme et animés par un comportement de troupeau. Mais l’inclusion des actions A dans les indices MSCI est susceptible d’augmenter la participation des investisseurs institutionnels étrangers », explique Raymond Ma, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity International. Or, en général, ces investisseurs institutionnels sont plus axés sur la recherche de gagnants à long terme. « À moyen et long terme, cela aidera le marché des actions A à devenir plus sophistiqué, à améliorer la liquidité et à être de plus en plus guidé par les fondamentaux », espère Raymond Ma. Ce marché va donc être plus mature.

Certains secteurs pourront également bénéficier de cette intégration. L’inclusion des actions A dans l’indice MSCI des marchés émergents aura un impact très positif sur les secteurs qui bénéficient déjà des tendances structurelles à long terme en Chine « Après l’intégration de MSCI, je suis donc le plus positif sur les secteurs de la consommation, de la technologie de l’information et de l’industrie. Grâce à la consommation croissante et au développement de l’industrie en Chine, ces secteurs généreront probablement une croissance durable et solide dans les trois à cinq prochaines années. Nous nous attendons à ce qu’ils performent mieux à moyen et à long terme », estime ce gestionnaire.

Quels seront les impacts de cette inclusion dans les portefeuilles à la fois passifs et actifs ? « Avec l’augmentation du poids de la Chine dans les indices, il est évident que cela aura, ou du moins pourrait avoir, un impact sur les investisseurs passifs, mais aussi actifs. Ces derniers décideront bien sûr de leur (sur- ou sous-) exposition en fonction de leur stratégie d’investissement active et de leurs points de vue davantage que les investisseurs passifs. L’inclusion des actions A signifiera essentiellement une extension et un élargissement de l’univers d’investissement chinois disponible et, par conséquent, l’exposition à la Chine continuera d’être faite par toutes sortes de classes d’actions chinoises, en fonction de leurs mérites et de leur potentiel d’investissement », explique Jan Boudewijns de chez Candriam.

Les acteurs opérant sur ces marchés vont être plus diversifiés. Une forte rotation des valeurs, des marchés plus institutionnalisés et une réduction des suspensions de titres, attirent les regards des investisseurs vers ce marché. Certains observateurs estiment que 18 milliards de dollars pourraient ainsi être alloués aux marchés des actions A en Chine. Des positions à suivre sans aucun doute !

Consultez aussi :

La Chine : la croissance est stable mais les risques subsistent

Comment les marchés émergents transforment le commerce mondial ?

Qu’est-ce que les pays émergents ?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Actions, Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *