Comment valoriser une start-up  ? Partie 1/4 : Introduction

@Pexels

Par Frédéric de Laminne, Value for Growth

L’émergence du crowdfunding et les possibilités de déductions fiscales pour les investissements dans les petites et moyennes entreprises élargissent le champ des investissements pour les particuliers. Mais investir dans une start-up ne s’improvise pas et, avant d’entrer dans ce type d’investissements, il est utile de pouvoir estimer la valeur de la société dans laquelle on envisage d’investir.

L’estimation de la valeur d’une start-up est une opération délicate et n’est certainement pas une science exacte ! Dans un but didactique, nous analyserons les différentes méthodes de valorisation dans une série d’articles. Cette série commence par décrire les principales méthodes généralement utilisées pour estimer la valeur d’une entreprise. Il apparaitra rapidement que la plupart de ces méthodes sont difficilement applicables aux start-up puisque celles-ci ne disposent pas de chiffres historiques sur lesquels baser des calculs…

On proposera donc une méthode spécifique mieux adaptée aux start-up.

Quels sont les différents types de valorisation ?

On distingue deux types de valorisation pour une entreprise :

  • La valeur en « going concern » de la société, c’est à dire ce qu’elle vaut si elle poursuit ses activités ;
  • Sa valeur de liquidation, c’est à dire le montant qu’en obtiendront les actionnaires en dissolvant la société.

La valeur de liquidation peut être estimée de la manière suivante :

  • On effectue la somme de la valeur estimée de l’ensemble des postes de l’actif, après avoir éventuellement effectué certains redressements pour tenir compte des éventuels écarts entre la valeur comptable et la valeur de marché.
  • On en retire les dettes telles qu’elles apparaissent au passif ainsi que certains autres postes comme le passif social lié au licenciement du personnel.
  • On effectue une estimation des charges fiscales (taxation des plus-values, …) de manière à calculer l’éventuel solde positif qui pourra être versé aux actionnaires. Un montant correspondant au capital pourra être remboursé sans imposition mais l’éventuel excédent, le boni de liquidation, sera soumis au précompte mobilier.

Dans des circonstances habituelles, la valeur estimée est la plus grande de ces deux valeurs : une entreprise qui, avec des faibles investissements matériels, arrive à générer de plantureux bénéfices vaudra plus en « going concern » qu’en valeur de liquidation. Par contre, une entreprise dont les affaires périclitent au point de ne plus faire de bénéfice peut valoir davantage en valeur de liquidation. Dans ce cas, pour maximiser leurs avoirs, les actionnaires ont théoriquement avantage à arrêter les activités.

Néanmoins, il arrive fréquemment que des sociétés dont la valeur de liquidation est plus élevée que leur valeur en « going concern » poursuivent leurs activités et ce, pour diverses raisons telles que:

  • Parce qu’elles rendent un service public : sociétés de transport public,….
  • Parce que les actionnaires espèrent un retour à meilleure fortune ou en tirent d’autres avantages : rémunérations, ….
  • Par inertie, parce que les actionnaires ne se sont pas rendu compte de l’évolution de la situation (éventuellement parce que les estimations de valeur ne sont pas toujours aisées à effectuer) ;…

Les prochains articles ne considèreront que la valorisation d’une entreprise en « going concern ».

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Comment valoriser une start-up (2/4) : Différence entre valeur estimée et prix

Comment valoriser une start-up (3/4): Les méthodes historiques

Comment valoriser une start-up (4/4): les méthodes prospectives

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Qu’est-ce que le private equity ?

Comment investir dans des fonds de private equity ?

Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire ici 

Ce contenu a été publié dans Actions, Entrepreneur à la une, FAQ, Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *