Qu’est-ce que les ETP, ETF, ETC, ETN ?

ETP (pour Exchange Traded Product) est le terme générique qui désigne les produits financiers qui sont traités sur des places boursières et qui ont typiquement pour but de répliquer la performance d’un indice ou d’une classe d’actifs. Les ETP peuvent prendre plusieurs formes mais ils ont des caractéristiques communes.

Quelles sont ces caractéristiques ? Ils suivent (traquent) un sous-jacent déterminé (un indice, une matière première, …). Nous sommes donc ici dans le domaine de la gestion passive qui se contente de suivre un sous-jacent sans opérer à une analyse et à un choix entre les valeurs. Les commissions prélevées dans ce type d’investissement sont plus faibles que celles qui sont comptabilisées dans les fonds à gestion active. Ces fonds sont cotés sur un marché boursier et s’y traitent comme une action. On peut donc définir un cours limite à la vente et à l’achat. La liquidité de ces produits est assurée par des « market makers », des teneurs de marché.

Les ETP sont généralement divisés en trois catégories : les ETF (pour Exchange Traded funds), les ETC (pour Exchange Traded Commodities) et les ETN (pour Exchange Traded Notes).

Les ETF (appelés aussi trackers) sont des fonds cotés en bourse qui permettent d’investir en suivant de façon passive différents indices : indices en actions, indices de matières premières, indices obligataires, indices monétaires, … Contrairement aux sicav ou fonds communs de placement, ces fonds cotés ne prélèvent pas de frais d’entrée et les frais de transaction et d’adaptation aux indices sous-jacents sont beaucoup plus faibles que les frais de gestion des fonds actifs. Ils pratiquent souvent le prêt de titres, ce qui leur procure une rentabilité supplémentaire qui vient en déduction des frais de transaction. Il faut faire ici la distinction entre les fonds à réplication physique et ceux à réplication synthétique.

Les ETC offrent, quant à eux, un accès à des matières premières spécifiques (et non pas à des indices de matières premières) et également à des devises. Il y a donc des ETC sur l’or, le pétrole, l’agriculture,… ou sur des paniers de matières premières.

Les ETN sont des valeurs mobilières, des notes de crédit, qui représentent une dette senior, non-subordonnée. Ces notes sont conçues pour répliquer la performance d’un indice sous-jacent ou d’une stratégie. Les ETN permettent de prendre des positions sur des secteurs ou sur des classes d’actifs, qui sont généralement difficiles d’accès et ce, à un coût modique. Il existe ainsi des ETN sur les devises, les matières premières, les marchés émergents ou sur des stratégies « long-short ». Contrairement aux ETF, qui ont comme sous-jacents des valeurs cotées, les ETN présentent un risque de crédit. Si la banque qui a émis un ETN fait faillite, le détenteur de cet ETN perdra probablement la rémunération de son investissement.

Comme on peut le constater, la classe d’actifs des ETP offre une large gamme de produits en gestion passive.

Pour en savoir plus, consultez aussi :

ETF, à quoi faut-il être attentifs ?

Les trackers, pas si simples que ça

Qu’est-ce que la stratégie smart bêta ?

 

Ce contenu a été publié dans FAQ, Gestion, Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *