Les nouvelles technologies entraineront-elles une crise bancaire ?

@Pexels

L’ancien dirigeant de la banque Barclays, Antony Jenkins, a tenu des propos alarmants durant la conférence FinTech Money 20/20 qui s’est tenue à Copenhague fin juin de cette année. Dans un article de CNBC,  il met à nouveau en garde le secteur sur le fait que « les banques qui n’ont pas réussi à suivre le rythme des nouvelles technologies pourraient être confrontées à une crise existentielle ».

Qu’en est-il dans les faits ? Au-delà du phénomène FinTechs, certaines technologies émergent telles que le blockchain, l’intelligence artificielle, les bots, les algorithmes,… L’ensemble de ces technologies va permettre de créer une offre de services bancaires novatrice. Si les banques tardent à s’adapter, le secteur pourrait connaître un effet «Kodak» prédit l’ancien CEO de Barclays. Pour rappel, la célèbre marque de films et appareils photos paraissait indétrônable jusque dans les années 80. Figée dans son offre argentique, elle n’a pas su prendre le virage du film numérique et est tombée dans les oubliettes de l’histoire. « Au fur et à mesure que ces technologies se développent, nous pouvons imaginer une transformation totale du système bancaire, en utilisant le blockchain par exemple, dans un monde où les banques n’existent plus », prévient Antony Jenkins sur CNBC.

La banque de demain pourrait bien s’apparenter à une plateforme qui dirigerait les clients vers les services appropriés offerts par des entreprises plus souples dont les produits sont souvent moins chers et plus transparents.

Les profils des personnes qui seront engagées dans les services financiers seront aussi très différents de ceux que l’on recherche aujourd’hui. Les spécialistes en développement de logiciels, d’algorithmes, des gestionnaires de data base, des spécialistes en blockchain, en intelligence artificielle et en cybersécurité seront courtisés par les directeurs des ressources humaines du secteur de la finance.

En marge de ces évolutions technologiques, le secteur doit aussi se préparer au défi des nouvelles réglementations. Pour les promoteurs de fonds et les banques qui commercialisent ces fonds, l’arrivée de MiFID II va enclencher une véritable révolution dans la perception des commissions. Il faut aussi se préparer à des changements importants avec l’arrivée de la réglementation PSD2 qui va permettre à de nouveaux acteurs de se positionner sur les marchés des paiements. Tous les métiers de la banque seront impactés et les grandes banques auraient tort de croire, à l’instar de la firme Kodak, qu’elles resteront toujours les maîtres du jeu.  

Pour aller plus loin dans la compréhension des enjeux qui attendent le secteur bancaire demain, lire aussi : 

Quel diagnostice 10 ans après la crise ?

Qu’est-ce que PSD2 et quel impact sur vos finances ?

MiFID2, quelles conséquences en portefeuille ?

Les FinTechs mettront en danger le secteur financier

Ce contenu a été publié dans Actualité, Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les nouvelles technologies entraineront-elles une crise bancaire ?

  1. van de Werve Thierry dit :

    Il serait intéressant de savoir si les formations universitaires suivent ces évolutions et adaptent leurs cursus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *