Look & Fin ou comment repenser le financement des entreprises

Lors de sa séance du 16 janvier dernier, le Cercle Femmes & Finance recevait Frédéric Lévy-Morelle, CEO de Look & Fin. Look &Fin est une plateforme de crowdlending qui met en relation les sociétés en recherche de fonds et les prêteurs. « Le crowdlending permet de déplacer l’épargne des particuliers vers les entreprises en quête de financement. Son marché est en pleine expansion », explique ce jeune CEO.

Dans les différentes formes de financement des entreprises par la foule (le crowd), on distingue les plateformes de don (ou de reward, récompense en nature), d’equity (fonds propres) et de lending (prêts). Dans ce secteur, le crowdlending représente la majorité des financements avec une part de marché de 71%.

Source Look & Fin

Les fonds prêtés par l’intermédiaire de la plateforme ne requièrent aucune garantie. Ces prêts chez Look & Fin permettent souvent aux entreprises de se voir octroyer de nouveaux crédits auprès des établissements bancaires. Ils peuvent avoir ainsi un effet de levier dans cet octroi de crédits traditionnels. Par ailleurs, les prêts octroyés par la plateforme sont mis en place plus rapidement que chez les banquiers traditionnels. « Nous octroyons ces prêts à des sociétés matures de secteurs différents à la fois en Belgique et en France. Ces fonds servent à financer aussi bien le fonds de roulement, que des dépenses d’investissement ou encore de la croissance externe ou des restructurations », ajoute Frédéric Lévy-Morelle. La procédure d’octroi est bien rodée et a été affinée au fil des ans. La validation et la structuration des dossiers se fait en moyenne en 5 jours avec cependant une sélection stricte des dossiers. Le taux de défaut est estimé à 0,75%. « Lorsqu’un investisseur prête à une PME, il doit être conscient que c’est risqué. C’est pourquoi nous insistons sur la nécessaire diversification des investissements de façon à réduire ces risques. Il faut aussi être conscient que c’est un placement qui n’est pas liquide », rappelle notre orateur.

Nonobstant ces réserves, les dossiers mis en ligne sont souscrits en quelques minutes. Chez Look & Fin, ce ne sont pas les investisseurs qui manquent mais plutôt les bons dossiers de crédits. La société a effectué récemment une levée de fonds de 3 millions d’euros en vue d’engager du personnel dont une partie sera chargée de prospecter de nouvelles PME de qualité à la recherche de fonds. Pour les prêteurs, les opérations sont gratuites. Les emprunteurs doivent, quant à eux, s’acquitter d’une somme forfaitaire de 2.000 euros par dossier et d’un success fee de 4% en plus du taux d’intérêt appliqué sur leur prêt.

Le crowdlending a le vent en poupe : il permet aux investisseurs de se diversifier dans des placements qui financent directement l’économie réelle et aux entreprises de se financer de façon rapide et sans garantie.

Pour en savoir plus consultez aussi :

Look & Fin

Quelles sont les différences entre le crowdlending et le crowdfunding ?

Les FinTechs à l’aube d’une ère nouvelle ?

A quoi ressemblera votre banque demain ?

 

Ce contenu a été publié dans Entrepreneur à la une, MoneyStore Academy, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.