Pension complémentaire et avantage fiscal font bon ménage

@Pexels

Par AG Insurance

Nous savons tous que pour beaucoup la pension légale sera insuffisante pour maintenir un niveau de vie correct. Il est donc important de se constituer une pension complémentaire. Pour encourager les épargnants, le législateur fédéral a prévu deux réductions d’impôts : l’épargne-pension et l’épargne à long terme.

Quelles sont les différences entre épargne-pension et épargne à long terme ?

  Épargne-pension Épargne à long terme
Pour qui ? Tout contribuable ayant des revenus imposables en Belgique supérieurs à la somme des revenus non imposables. Pour bénéficier d’un avantage fiscal, il faut en outre disposer d’une certaine marge dans son panier fiscal (celui-ci comprend notamment la réduction d’impôts pour les amortissements de capital, les intérêts et primes de l’assurance solde restant dû de l’emprunt hypothécaire pour son habitation propre). Donc, selon la région où l’on habite et la date de souscription de l’emprunt hypothécaire, il est possible que vous ne puissiez pas, ou du moins de manière limitée, bénéficier d’un avantage fiscal via l’épargne à long terme.
Âge à la souscription De 18 ans jusqu’au 31/12 de l’année des 64 ans Avant 65 ans
Primes maximales déductibles Pour l’année de revenus 2017 : 940 euros Pour l’année de revenus 2017 : 2260 euros
Taxe sur les primes versées Aucune 2%
Perception anticipative au 60ème anniversaire de l’assuré (ou lors du 10ème anniversaire du contrat s’il a été souscrit à partir de 55 ans) 8% 10%
Avantage fiscal Réduction d’impôt de 30% des primes versées. Pour 2017 = jusqu’à 282 euros + taxe communale Réduction d’impôt de 30% des primes versées + taxe communale

 

Atout non négligeable : épargne-pension et épargne à long terme peuvent être cumulées. Cela maximisera l’avantage et le capital pension sera d’autant plus important.

Dernier paramètre important : souscrire avant l’âge de 55 ans permet de bénéficier de la taxe anticipée et libératoire à 60 ans. Les primes versées après le prélèvement de cette taxe sont encore déductibles fiscalement et les capitaux que ces primes constituent ne seront plus taxés par la suite. Il s’agit donc d’un double avantage fiscal !

Lire aussi le corner Assurances

 

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Assurances, Fiscalité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *