Qu’est-ce que l’intelligence artificielle (IA) ?

@Pexels

L’intelligence artificielle est un ensemble de techniques qui consiste à mettre en relation différentes fonctionnalités technologiques pour leur permettre d’apprendre et de réagir sur base des données d’un système. C’est un procédé dans lequel la machine « apprend » et utilise des réseaux neuronaux artificiels qui imitent le fonctionnement de notre cerveau.

La machine pense en couches, en tranches, et chaque couche est capable d’analyser les données à un niveau plus profond de complexité et d’abstraction pour en tirer des conclusions et définir des actions à mener. Les machines peuvent ainsi exécuter des tâches de la même manière que l’intelligence humaine. La machine peut « décoder », réfléchir et résoudre des problèmes mais ne peut cependant pas penser comme un humain car elle n’a pas de conscience : elle n’a pas la lucidité de ce qu’elle fait. Watson, l’ordinateur développé par IBM, n’a ainsi pas conscience de jouer à Jeopardy, il ne sait pas qu’il a gagné et ne s’en réjouit pas. Il se contente d’accomplir des tâches.

Dans le domaine de l’IA, on parle d’algorithmes, de logique mathématique et de sciences cognitives mais ce sont toujours les hommes qui programment les machines. Certains utilisent alors le terme « intelligence augmentée » plutôt qu’artificielle. Plusieurs solutions ont déjà été développées dans ce domaine : Watson par IBM, Alexa par Amazon, et des applications par Google à travers la société DeepMind.

Couplée au big data, l’intelligence artificielle permet de traiter un nombre astronomique de données. Elle va révolutionner le marketing, la gestion de la relation client et notre vie personnelle et sera sans doute une des plus importantes opportunités commerciales de notre époque. L’intelligence artificielle permettra à la fois une augmentation de la productivité mais aussi une hausse de la demande des consommateurs découlant des améliorations apportées aux produits grâce à l’IA. Et en finance ? Une récente étude d’Accenture[i] indique que 76% des cadres en banque reconnaissent qu’une grande majorité d’entre eux utiliseront l’intelligence artificielle dans leurs relations avec les clients dans un horizon à court terme.

Les entreprises qui ne prennent pas ce tournant risquent d’être pénalisées en termes de productivité, de relations avec les clients, de délais d’exécution et de coûts.

Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire ici 

Consultez aussi :

Qu’est-ce que le big data ?

Qu’est-ce qu’un bot, un chat bot ?

Robolution et fiscalité: faut-il taxer les robots ?

[i] https://www.accenture.com/us-en/insight-banking-technology-vision-2017

Ce contenu a été publié dans Divers, FAQ, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *