Qu’est-ce que l’inflation, la déflation, la désinflation, la stagflation et la reflation ?

Inflation, déflation, stagflation, désinflation, reflation… Tous ces mots de l’économie qui sous-tendent la notion d’inflation se bousculent et finissent par créer une certaine confusion. Et si nous remettions de l’ordre dans tout ça.

Commençons par redéfinir la notion d’inflation. On parle souvent d’inflation quand les prix ont tendance à augmenter. Ce calcul se fait sur base d’échantillons de produits achetés régulièrement par les ménages. On calcule ainsi régulièrement l’évolution du coût de ce panier, et l’on observe l’augmentation ou la diminution de son prix. On en dégage un pourcentage qui est celui de l’inflation (ou de la déflation si les prix reculent). Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement? S’il y a de l’inflation, cela signifie qu’avec le même salaire, on ne peut plus acheter autant de biens qu’auparavant. En matière de placement, on parle d’érosion monétaire et on préfère parler de taux réels, soit des taux de rendement nominaux diminués du taux de l’inflation.

La déflation est une inflation négative. La déflation provoque une baisse des prix qui incite à reporter ses dépenses dans le futur. On parle de déflation lorsque les prix diminuent de façon généralisée et continue. La déflation inciterait les consommateurs à reporter dans le futur leurs achats en espérant pouvoir profiter de cette baisse généralisée et continue des prix, ils espèrent payer moins chers demain leurs achats. Certains grands groupes spécialisés dans le commerce perdent ainsi des parts de marché. Par ailleurs, cette situation laisse peu de possibilité aux entreprises pour augmenter leurs marges. Le climat économique devient incertain. Il y a aussi la crainte de perdre son emploi qui freine la consommation. Les contrats de travail proposés aux jeunes sont de plus en plus souvent à durée déterminée, ce qui freine aussi les dépenses de biens à long terme.

La désinflation n’est, quant à elle, pas une déflation. La désinflation signifie que l’on est en période d’inflation mais que cette inflation, en restant positive, diminue. La désinflation caractérise donc une situation de décélération de l’inflation, une baisse du rythme de l’augmentation des prix.

La notion de stagflation fait état d’une situation économique sans croissance économique mais avec de l’inflation.

Et la reflation ? La reflation est un terme qui exprime la reprise de l’inflation après une période de déflation. Cette relance de l’inflation se fait par la mise en place de certains instruments de politique économique comme, par exemple, par l’augmentation de la masse monétaire et par la réduction de la fiscalité ou encore par la baisse des taux d’intérêt. L’injection monétaire vise à doper l’économie. La reflation peut s’avérer très onéreuse pour les Etats, surtout si la reflation se fait par diminution des impôts.

Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire ici 

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Le guide du keynésianisme et du monétarisme et autres théories économiques

Qu’est-ce que l’inflation et l’érosion monétaire d’un placement ?

Qu’est-ce que la courbe de Phillips? Où en est-on aujourd’hui?

 

Ce contenu a été publié dans Divers, FAQ, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.