Que peut faire la banque avec mes données personnelles ?

IMG_0189Les banques récoltent et disposent d’un nombre important de données au sujet de leurs clients. Les banques sont tenues au secret concernant ces données. Cependant, la loi autorise souvent que ces données soient traitées sans le consentement du client. Par exemple, dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent ou dans le financement du terrorisme, la banque est légalement tenue de communiquer certaines données personnelles aux autorités publiques.

La banque doit traiter les données personnelles de ses clients en toute discrétion, avec transparence et sécurité. Elle ne peut pas conserver ces données personnelles au-delà de ce qui est nécessaire. Tous ces aspects sont réglés par la loi relative à la protection de la vie privée. La Commission de la vie privée veille au respect de ces principes.

Les banques peuvent cependant traiter les données personnelles de leurs clients pour leur offrir des services ou pour des fins de marketing. Ce traitement permet alors d’offrir des services plus ciblés aux clients mais aussi de les protéger contre des fraudes. Cet usage des données doit cependant se faire conformément aux dispositions légales et, dans certains cas, avec l’accord du client. La banque peut ainsi traiter les données personnelles de ses clients si une des conditions suivantes est respectée :

  • Le client a donné son consentement.
  • Le traitement est nécessaire pour satisfaire à une obligation légale (identification du client à l’aide de sa carte d’identité, par exemple).
  • La banque peut démontrer l’existence d’un intérêt légitime à traiter ces données sans que cela n’enfreigne la protection de votre vie privée (lutte contre la fraude).
  • Le traitement est nécessaire pour exécuter un contrat avec la banque ou pour proposer une offre au client.
  • Le traitement est nécessaire pour remplir une mission d’intérêt public (partage d’images vidéo dans le cadre d’une enquête, par exemple)

Les clients peuvent demander de vérifier, rectifier ou supprimer des données à caractère personnel auprès de leur banque. La banque ne peut pas vendre les données personnelles de ses clients à des tiers sans le consentement des clients.

A l’heure des réseaux sociaux, une question est souvent posée : la banque est-elle autorisée à se servir d’informations que ses clients mettent publiquement sur les réseaux sociaux ? « Elle devra démontrer à cet égard que cette collecte ou cette utilisation ont été réalisées avec votre consentement ou qu’elles étaient nécessaires au respect d’une obligation légale, à l’exécution d’une convention ou pour pouvoir démontrer l’existence d’un intérêt légitime de votre banque à traiter ces informations personnelles, sans que cela ne grève votre droit à la protection de la vie privée », peut-on lire dans la brochure « La banque numérique et votre vie privée : une question de confiance réciproque ». éditée par Febelfin. A noter enfin qu’un nouveau règlement « vie privée » vient d’être approuvé par le Parlement européen et entrera en vigueur au printemps 2018 avec comme objectif de renforcer, d’harmoniser et de moderniser la protection de la vie privée au sein de l’Union européenne.

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Comment rechercher des comptes bancaires ?

Qu’est-ce que le bail-in ?

Qu’est-ce que MiFID ?

Ce contenu a été publié dans FAQ, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.