Ewala : Un nouvel outil financier pour la diaspora

par défaut 2016-07-28 à 11.17.09MoneyStore.be édite de façon standardisée des fiches en vue de présenter des jeunes start-up. Vitrine de l’innovation dans notre pays, cette rubrique vous permet de découvrir des talents, des idées, des projets initiés dans l’économie belge. C’est l’avenir de notre tissu économique qui se construit !

Aujourd’hui, voici la carte d’identité de Ewala, société en formation localisée à Co-Station à Bruxelles.

Activité

  • Description de l’activité : Ewala est une plateforme digitale qui a été créée en vue de faciliter le transfert des crédits d’appels téléphoniques (appelés en anglais airtime) dans le monde entier. Elle travaille avec 400 opérateurs dans plus de 120 pays à travers le monde.

Concrètement comment cela fonctionne ? Par exemple, une personne en Belgique veut envoyer des unités de crédits téléphoniques à une personne au Burundi. Elle se rend sur Ewala, inscrit le numéro de téléphone de la personne au Burundi, décide du montant qu’elle veut lui octroyer et paye, par exemple, avec sa carte de paiement (débit ou crédit) sur la plateforme qui se chargera d’envoyer les crédits d’appels au bénéficiaire. Grâce à cette technique, on peut envoyer des « cadeaux » à sa famille ou à des amis ou charger la carte prépayée des enfants partis en Erasmus à l’étranger, par exemple. Ce crédit d’appel peut être transformé en data (pour surfer sur le net, Skype, Whatsapp,…).

Dans une deuxième phase, Ewala va développer un nouveau service relatif au transfert de monnaie vers les téléphones mobiles à travers le monde dans les pays qui ont développé une infrastructure en « mobile paiement ». Les paiements de mobile à mobile sont très développés en Afrique mais aussi en Asie et en Amérique Latine. Ce système commence à se développer en Europe. Il faut savoir que, dans le monde, deux milliards de personnes ne disposent pas d’un compte en banque alors qu’un milliard de gens ont un téléphone mobile. La société développera ce projet lorsqu’elle aura acquis sa licence en tant qu’agent de paiement.

  • Clientèle : essentiellement la diaspora qui veut envoyer des « cadeaux » ou de l’argent aux amis ou à la famille restés dans le pays d’origine.
  • Concurrents : Les acteurs bancaires traditionnels qui chargent des commissions importantes pour effectuer ces versements des personnes vers leur pays d’origine.

Objectifs

  • Commentaires sur les perspectives de croissance : Développer un service de transfert d’argent en plus de celui de transfert d’unités téléphoniques.
  • Eventuels besoins en capitaux : Pour son développement, la société aura besoin de lever des capitaux assez rapidement. Elle étudiera les différentes voies possibles pour cette levée de fonds.

Points forts 

La deuxième phase de développement du projet permettra de développer un outil d’inclusion financière pour des populations qui ne disposent pas d’agences bancaires à proximité ou qui ne sont pas clientes dans les banques. Ewala s’adapte aux besoins des sociétés locales. Les commissions qui sont prélevées sont nettement moindres que celles prélevées par les acteurs traditionnels spécialisés dans les transferts d’argent à travers le monde. Ewala offre (ou offrira) la possibilité d’effectuer ces transferts de façon transparente, rapide et à moindre coût. Ewala a remporté en juin 2016 le fameux Microsoft Innovation Center Boostcamp Grand Prize.

Faiblesses

Dans ce genre d’offre, l’aspect technologique est important. Les deux fondateurs viennent d’engager une personne qualifiée dans ce domaine car eux-mêmes ne disposent pas d’une telle compétence. Petit bémol : dommage que la plateforme ne soit disponible qu’en Anglais.

Contact

Les deux fondateurs du projet sont : Stéphane Ugeux (stephane@ewala.co) et Sinouhe Ferreira Monteiro Nunes (sinouhe@ewala.co)

Nom du site : www.ewala.co

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Comment fabriquer une start-up ?

Les articles de la catégorie « Entrepreneur à la une »  

Ce contenu a été publié dans Entrepreneur à la une, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.