Le Luxembourg était, est et sera encore financier

par défaut 2016-03-08 à 11.34.26Pierre Gramegna, Ministre des Finances luxembourgeois, était de passage à Bruxelles. L’occasion d’une rencontre exclusive pour nous entretenir du rôle de la place financière luxembourgeoise en Europe. Le Grand-Duché de Luxembourg est un centre financier de référence et entend prendre une position de leader en Europe Continentale. Pierre Gramegna, son Ministre des Finances, est très actif sur le terrain et son pays peut compter sur le soutien de cet ancien diplomate habitué à aller vendre son expertise à l’étranger.

La place luxembourgeoise a commencé à se développer dans les années 60 avec les eurobonds et, aujourd’hui, c’est la place financière qui cote le plus d’émissions obligataires en Europe. De là, la gestion de fortune s’est développée. Ensuite dans les années 80-90, le déploiement des fonds d’investissement s’est intensifié. Plus récemment, les fonds d’investissement alternatifs se sont développés et la Fintech s’est ensuite glissée dans ce paysage. « L’abolition du secret bancaire a été un point cardinal dans l’histoire de notre place financière parce qu’il nous permet de montrer que nous avons aussi beaucoup d’autres atouts. Beaucoup d’acteurs s’intéressent davantage au Luxembourg parce que notre réputation s’est améliorée et que nous sommes une terre d’accueil très attractive. C’est aussi vrai pour les FinTechs », explique Pierre Gramegna. Le Luxembourg a investi dans les data centers. Ce pays dispose du plus grand parc de centres de données Tier IV avec, en outre, une réglementation très moderne qui protège les clients de ces centres. En cas de faillite d’un détenteur de données, par exemple, le client garde, en toute circonstance, le droit de récupérer ses données.

Quel est le rôle du pouvoir politique dans la promotion de la place financière luxembourgeoise ? « Nous avons un rôle très actif. Je fais la promotion des FinTechs partout où je vais. Nous avons lancé une House of FinTechs pour montrer que l’on veut un endroit où les gens se retrouvent. Nous organisons des missions aux quatre coins du monde et les FinTechs font partie des piliers de notre centre financier. Il y a des dizaines d’acteurs de la Fintech qui sont établis chez nous. Ce qui convainc le plus c’est quand des acteurs connus ont choisi votre pays », ajoute Pierre Gramegna. Cet ancien diplomate est un adepte de la diplomatie économique dont il ne doute ni des atouts ni de l’apport pour le développement économique de son pays.

Lire aussi l’interview complète du Ministre luxembourgeois Pierre Gramegna sur lalibre.be (section économie)

Qu’est-ce que les Fintechs ?

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.