L’or : il est temps de se réveiller ?

par défaut 2015-12-04 à 15.33.46Régulièrement, les investissements en or reviennent sur le devant de la scène. En faisant référence au film « La folie des grandeurs», on peut à nouveau se poser la question de savoir s’il est « l’or de se réveiller, Monsignore » et d’analyser l’opportunité de ce type d’investissement en portefeuille.

Plusieurs éléments plaident cependant contre un tel placement, alors que d’autres arguments laissent entrevoir un point d’entrée. « L’or a contre lui les fondamentaux. Il est souvent considéré comme une alternative au dollar américain. Or, le dollar remonte et la rémunération de la devise américaine va, selon toute vraisemblance, repartir à la hausse», explique Xavier Timmermans, Stratège à la banque privée chez BNP Paribas Fortis. Le métal jaune n’est donc pas une bonne alternative de placement face au dollar qui se renforce.

On le considère aussi souvent comme une protection contre l’inflation. Mais s’il n’y a pas d’inflation, il n’y a pas de raison d’investir dans des produits liés au métal jaune. On peut donc dire que tous les fondamentaux traditionnels qui plaident en faveur d’un tel investissement sont contre lui.

Et pourtant… « Aujourd’hui, le prix de l’once d’or s’établit à 1050 dollars. A ce prix, la moitié de la production actuelle n’est pas rentable. Les entreprises d’extraction ne peuvent plus tenir longtemps sous ce seuil de rentabilité. Elles vont donc devoir arrêter une partie de leur chaîne de production, ce qui aura pour effet de diminuer l’offre et donc de faire remonter le cours de l’once », ajoute Xavier Timmermans.

par défaut 2015-12-04 à 15.36.17Faut-il acheter de l’or aujourd’hui ? Il est vrai que les prix sont au plus bas mais peut-on espérer une remontée des prix de l’once alors que les fondamentaux de ce marché jouent contre lui ? «Cela reste un bon refuge en cas de catastrophe et l’or a sa place en portefeuille », estime Xavier Timmermans. Comment y investir ? Ce stratège privilégie les lingots. A noter cependant, que si les lingots ont un aspect rassurant car on peut les voir et les toucher, ils sont très illiquides. Mieux vaut privilégier les petits lingots plus facilement négociables. Il y a d’autres façons d’investir dans ce métal précieux. D’une part, les cours des mines d’or ont atteint des niveaux plancher. L’investisseur qui veut avoir un placement plus liquide en se positionnant sur l’or peut donc entrer dans ce type de placement par le biais des mines d’or. Investir dans un tracker sur l’or peut aussi être considéré dans le cadre d’une diversification du portefeuille. « Dans ce cas, il vaut mieux privilégier les trackers qui détiennent de l’or physique plutôt que des trackers qui sont construits sur base de produits dérivés », conseille Xavier Timmermans. Il ne faut cependant pas perdre de vue que l’or ne rapporte rien, ni intérêts, ni dividendes. Ce n’est donc pas un moteur de rentabilité dans un portefeuille. Pour qu’il soit un investissement rentable, il ne reste plus qu’à espérer que son cours remonte !

Cet article vous a intéressé ? Consultez aussi :

Qu’est-ce qu’une valeur refuge ?

L’or est-il encore une valeur refuge ?

Qu’entend-on par placements alternatifs, est-ce le moment d’y investir ?

Ce contenu a été publié dans Actualité, Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’or : il est temps de se réveiller ?

  1. Bron dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous contacter suite à la publication de votre article sur l’or. Je ne suis pas un investisseur, mais je travaille dans l’environnement. Votre article m’interpelle: l’investissement dans l’or a des impacts considérables sur l’environnement: plus le prix de l’or est élevé, plus les orpailleurs illégaux investissent les forêts tropicales primaires (en Amazonie notamment) pour y chercher de l’or en déversant des quantités de mercure dans les rivières, au détriment de la biodiversité et de leur propre santé, comme cela a été constaté lors du pic du prix de l’or il y a un an ou deux. Les investissements ne peuvent prendre en considération que la rentabilité et la sécurité; ils ont aussi un coût social et environnemental, qu’il importe d’éviter ou au moins de réduire au maximum. Les journalistes et blogueurs financiers qui conseillent les investisseurs ont un rôle à jouer à cet égard, ce qui suppose de bien s’informer sur l’impact des investissements recommandés. Il est impératif de conseiller aux personnes qui ont des capitaux de désinvestir les secteurs polluants ou destructeurs de la biodiversité et du climat, malgré la rentabilité apparente. Il faut au contraire encourager les investissements dans les secteurs durables, d’avenir, ce qui demande de bien s’informer. Ce n’est pas simple, mais il y va de notre propre avenir, pas seulement celui de la faune et de la flore ou des pays pauvres.

  2. Roberto C. dit :

    Bonjour,

    Si vous vous posez des questions sur le cours de l’or et la valeur de l’or en général, peut-être le site GATA vous intéressera: http://www.gata.org/

    Cet article en particulier résume ce qu’il faut savoir sur le marché de l’or, à savoir que cela fait belle lurette que ce n’est plus un marché: http://www.gata.org/node/14839

    Au passage, je précise que cette organisation a intéressé Andrey Bykov (un conseiller de Putin) et depuis sa participation à une conférence de GATA en 2005 si mes souvenirs sont bons, la Russie a commencé à accumuler des réserves d’or sans répit, comme ses amis chinois.

    Ca fait longtemps que je ne cherche plus à répandre la bonne parole sur le sujet mais pour une fois, je me dis que cela fera peut-être l’un ou l’autre heureux (qui n’a pas d’oeillères intellectuelles) d’avoir cette information et d’investir en conséquence.

    A bon entendeur…

Les commentaires sont fermés.