Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

IMG_1580Dans nos économies, il est coutumier d’extraire, de prendre des ressources naturelles, de les transformer pour en fabriquer des biens ou des produits que l’on consomme ou que l’on utilise. Après cette consommation, on jette les produits devenus inutilisables ou l’on se débarrasse des déchets qui en résultent. C’est un modèle qui consiste à « prendre-fabriquer-jeter ». Ce modèle n’utilise cependant pas les ressources de façon optimale.

L’économie circulaire est un modèle qui vise à ce que les produits, les matières puissent conserver une valeur le plus longtemps possible. Cela consiste, d’une part, à fabriquer les produits avec des ressources qui sont réduites au minimum et, d’autre part, à récupérer, récolter les déchets (ou les composants des produits qui sont en fin de vie) pour les maintenir dans le cycle économique en les réutilisant dans le but de recréer de la valeur. Nous sommes donc dans un processus « prendre le minimum ou recycler-fabriquer-utiliser-trier-jeter-récupérer-fabriquer ». La boucle est bouclée, d’où le nom d’économie circulaire. Le recyclage a une place centrale dans le cycle de production et cela permet de réduire le nombre de déchets produits par l’économie en transformant ces déchets en matières premières.

On passe ainsi d’un modèle « jetable » à un modèle « durable » tant sur le plan économique qu’environnemental. Les entreprises peuvent également y trouver un avantage dans la mesure où elles ont aussi intérêt à utiliser au mieux les ressources.

Voici quelques exemples dans l’économie circulaire :

  • Récolter les déchets ménagers organiques, installer des lieux de compostage et extraire un engrais naturel qui servira à enrichir à nouveau les terres cultivées.
  • Utiliser des granulats extraits de vieux pneus pour fabriquer des roues de manutention.
  • Le réemploi et la réparation de produits (les repair cafés, par exemple), la réutilisation, le recyclage.
  • Recycler des vieux vêtements en coton pour en faire des produits d’isolation
  • Favoriser les circuits courts.
  • Favoriser l’éco-conception, l’éco-innovation.

Cette économie est aussi une source de valeur car elle est génératrice d’emplois et suscite l’innovation. C’est pourquoi la Commission européenne a décidé de prendre des mesures en faveur de l’économie circulaire. « Pour faciliter le passage à une économie plus circulaire, la Commission propose un train de mesures sur l’économie circulaire qui inclut des propositions de révision de la législation sur les déchets ainsi qu’un plan d’action détaillé conférant une mission concrète à la Commission durant le mandat en cours », peut-on lire dans le communiqué de la Commission.

Comment cette économie est-elle source de croissance, d’économies et d’emploi ? « La prévention des déchets, l’éco-conception, le réemploi et d’autres mesures similaires pourraient faire économiser quelque 600 milliards d’euros nets aux entreprises de l’UE, soit 8 % de leur chiffre d’affaires annuel, tout en réduisant le total annuel des émissions de gaz à effet de serre de 2 à 4 %. Dans les secteurs du réemploi, de la re-fabrication et de la réparation, par exemple, le coût lié à la re-fabrication des téléphones mobiles pourrait être diminué de moitié s’il était plus facile de les démonter. La collecte de 95 % des téléphones mobiles permettrait d’économiser plus d’un milliard d’euros sur les coûts liés aux matières entrant dans la fabrication. Le passage du recyclage à la remise en état des véhicules utilitaires légers, pour lesquels les taux de collecte sont déjà élevés, pourrait permettre d’économiser 6,4 milliards d’euros par an sur les besoins en intrants (soit 15 % de ce budget) et 140 millions d’euros sur les coûts énergétiques et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 6,3 millions de tonnes ». L’économie circulaire est donc une source d’économies. Elle respecte davantage l’environnement et pourra créer des emplois dans le recyclage. Elle nous invite également à revoir nos concepts de fabrication, de consommation et de déchets. Elle suscite ainsi la créativité et l’innovation.

Pour en savoir plus, consultez aussi le lien vers les nouvelles mesures adoptées par la commission européenne.

Consultez aussi :

Gaspillage de nourriture : un problème de durabilité à grande échelle

Comment remettre des valeurs au sein de l’économie ?

Où en est-on avec l’or bleu ?

Ce contenu a été publié dans FAQ, Placements responsables, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

  1. BdM dit :

    En matière d’économie circulaire, on ne peut pas passer à côté de Suez (ex-Suez Environnement).

    Chaque année, il y a, pour les membres du club des actionnaires belges, une visite d’usine en Belgique et une réunion actionnaires à Bruxelles, d’habitude avec le CEO.

    Encouragement donc à vous faire membre du club des actionnaires !

    Voir : http://www.suez-environnement.fr/finance/actionnaires-individuels/aandeelhoudersclub/

Les commentaires sont fermés.