Investir en obligations et importance du niveau des taux

par défaut 2015-06-08 à 17.13.47Par NN Investment Partners

Les taux se situent actuellement à des niveaux historiquement faibles, ce qui est positif pour la valeur des obligations (d’État). Les obligations sont des emprunts de pays ou d’entreprises, dont le rendement provient des coupons distribués et de l’évolution de la valeur de l’obligation même. On s’attend à ce que les taux à long terme commencent à remonter légèrement. Si vous investissez en obligations ou que vous souhaitez le faire, il est important que vous soyez conscient des conséquences d’une éventuelle hausse des taux sur votre placement. Une remontée des taux sur le marché des capitaux peut en effet avoir un impact négatif sur la valeur des obligations.

La valeur des obligations évolue dans le sens contraire des taux

Lorsque les taux augmentent ou baissent, la valeur de vos obligations change. La valeur évolue généralement dans le sens contraire des taux. Cela signifie que la valeur baisse si les taux augmentent et inversement. L’illustration montre le rapport entre les taux et la valeur. L’ensemble de petites pierres à gauche représente les taux, la grande pierre à droite la valeur. Une petite modification du côté gauche (taux) a un effet considérable sur le côté droit (valeur). Ceci vaut également dans l’autre sens.

Un exemple : en 2015, vous achetez à 1000 euros une obligation à 10 ans assortie d’un coupon de 3%. Le taux du coupon est égal au taux sur le marché des capitaux à ce moment. Cela signifie qu’au cours des 10 prochaines années, vous recevrez chaque année un coupon de 3% de 1000 euros, soit 30 euros par an. À l’échéance en 2025, vous récupérerez votre investissement initial de 1000 euros.

Si entre-temps le taux du marché des capitaux passe à 4%, des obligations sont vendues sur le marché avec un coupon de 4%. Vous continuez pour votre part à percevoir un coupon de 3% sur votre obligation. Si vous voulez alors vendre votre obligation à quelqu’un d’autre, les acheteurs vous offriront un prix inférieur car votre obligation distribue désormais un coupon inférieur à celui des obligations nouvellement émises sur le marché. La valeur de votre obligation diminue donc.

A l’inverse, la valeur de votre obligation augmente lorsque le taux du marché baisse entre-temps. Si le taux redescend à 2% en 2019, votre obligation vous donne toujours droit à un coupon annuel de 3%. D’autres investisseurs sont dès lors prêts à payer davantage pour votre obligation, puisqu’elle rapporte plus que les obligations qui sont alors émises.

Que se passe-t-il au niveau des fonds obligataires?

Les conséquences d’une hausse des taux sont plus importantes pour les fonds obligataires que pour les obligations individuelles. Si vous investissez en obligations individuelles et les conservez jusqu’à l’échéance, vous récupérez en principe votre investissement initial. Dans le cas d’un fonds obligataire, le gestionnaire achète des obligations de différents émetteurs et vous investissez dans le fonds avec des centaines d’autres investisseurs.

Si les taux augmentent, certains des investisseurs vendront leur part dans le fonds pour se protéger contre de nouvelles hausses des taux et des replis du cours. Le gestionnaire du fonds sera dès lors contraint de vendre des obligations au prix du marché. Comme expliqué ci-dessus, ce prix sera à ce moment inférieur à l’investissement initial. La valeur du fonds total baisse par conséquent aussi.

Comment un investisseur en obligations peut-il se couvrir?

On s’attend à ce que les taux restent faibles pendant une période prolongée en Europe, tandis qu’aux États-Unis, les taux pourraient commencer à remonter légèrement au second semestre de l’année.

Si vous souhaitez investir en obligations et bénéficier malgré tout d’une certaine protection contre une hausse des taux, vous pouvez opter pour un fonds obligataire flexible. Les gestionnaires d’un tel fonds ont la possibilité de réagir rapidement à toute évolution des taux et disposent à cette fin d’un large éventail de techniques et d’instruments d’investissement.

Les fonds à la gestion active sont par définition moins sensibles aux développements sur les marchés que les fonds suivant passivement l’indice. Les gestionnaires surveillent les risques de taux en permanence et recherchent activement les placements et les régions offrant les meilleures perspectives.

Lire aussi le corner gestion

Ce contenu a été publié dans Gestion, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.