La confusion cache des opportunités

IMG_1071Par ING Investment Management

Les tensions politiques en Grèce et le net repli des prix pétroliers ont exercé des pressions baissières sur les prix à la consommation et ont semé la confusion sur les marchés financiers. Nous considérons cette volatilité accrue comme une opportunité pour augmenter l’exposition au risque.

Durant les premières semaines de janvier, la volatilité a augmenté en raison des craintes liées à la croissance économique mondiale, à la tendance baissière de l’inflation et à l’efficacité des politiques menées par les autorités. Les nouvelles péripéties politiques en Grèce et l’inquiétude relative aux conséquences du substantiel déclin des prix pétroliers semblent les causes les plus immédiates des récentes turbulences sur les marchés, mais les interminables discussions sur le bien-fondé du programme d’assouplissement quantitatif de la BCE ont également contribué au contexte incertain actuel.

Rapport cours/bénéfices mondial supérieur à la moyenne à 10 ans

par défaut 2015-02-03 à 13.36.03L’économie mondiale pourrait croître de 3%

L’économie mondiale affiche une tendance positive en ce début de 2015, mais il existe cependant un net contraste entre les économies développées qui se redressent et les économies émergentes qui ralentissent. Dans les économies développées, les incertitudes diminuent et la politique économique est axée sur la stimulation de l’activité économique. Les économies émergentes sont, en revanche, pénalisées par des déséquilibres importants et la chute des prix pétroliers. L’économie mondiale devrait globalement croître de 3,0% en 2015, ce qui est légèrement supérieur à la croissance de 2,9% enregistrée en 2014.

La confusion actuelle pourrait créer des opportunités d’achat

Les actions mondiales ont entamé 2015 avec beaucoup de volatilité. La combinaison des craintes relatives à l’issue des élections grecques du 25 janvier et de la poursuite du déclin des prix pétroliers a rendu les investisseurs nerveux. Nous sommes persuadés que la baisse des prix pétroliers, l’appréciation du dollar, la poursuite de l’assouplissement monétaire et la réaction potentiellement excessive à la situation politique en Grèce font de la correction actuelle une nouvelle opportunité d’achat.

Taux à des niveaux planchers en raison de l’aversion pour le risque et des attentes inflationnistes

Les taux des obligations d’État américaines et allemandes à 10 ans ont atteint de nouveaux planchers en janvier. Le papier d’État américain et allemand est en effet le premier bénéficiaire d’une hausse de l’aversion pour le risque. La baisse des taux américains a eu lieu dans un contexte de craintes relatives au repli des attentes inflationnistes et de forte demande des investisseurs institutionnels. Dans la zone euro, ce sont la politique de la BCE, la faible tendance économique, la tendance baissière des attentes inflationnistes, le déclin des prix pétroliers et la demande élevée persistante des investisseurs institutionnels qui ont exercé des pressions baissières sur les taux obligataires.

Cet article vous a intéressé, consultez aussi le corner gestion

Ce contenu a été publié dans Actualité, Gestion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.