Encore trop peu de femmes dans le monde de la gestion

IMG_0988Ce n’est un secret pour personne : le monde de la finance est essentiellement masculin ! Certaines femmes se sont cependant immiscées dans ce cénacle qu’est la gestion d’actifs. Mais elles éprouvent des difficultés à prendre leur place. Une récente étude de Morningstar réalisée auprès des fonds américains montre que les femmes représentent seulement 9% des gestionnaires dans 7 410 fonds gérés aux Etats-Unis. Les femmes qui gèrent seules des fonds ne représentent que 2% du total des fonds alors que 78% des fonds sont gérés par des hommes seuls.

« Il n’y a pas de différence significative dans la performance des fonds entre ceux qui sont gérés exclusivement par des hommes ou par des femmes. En matière de performance, c’est la mixité des genres qui permet de produire de meilleurs résultats », peut-on lire dans ce rapport. Les fonds qui sont gérés par des équipes où les femmes sont représentées à concurrence d’au moins 25% dégagent des performances qui excèdent largement les moyennes du secteur. C’est la société de gestion Dodge and Cox basée à San Francisco qui bat tous les records en employant plus d’un quart de ses effectifs qui se déclinent au féminin (soit 24 femmes). Parmi les autres gérants, citons Franklin Templeton dont 15% des asset managers sont des femmes et J.P. Morgan avec 14% de femmes asset managers, par exemple.

par défaut 2015-06-10 à 14.48.43Source : Morningstar

L’étude constate cependant que le nombre de femmes gestionnaires augmente. « Le nombre de gestionnaires de portefeuille féminins est en croissance dans ce secteur. Mais l’industrie de la gestion croît elle-même tellement rapidement, que ce nombre de femmes managers croît moins rapidement que le secteur dans son ensemble » reconnaît, Erin Davis, Morningstar senior equity analyst. Il n’y a pas vraiment de chiffres qui démontrent que le nombre de femmes dans ce secteur diminue proportionnellement mais, par contre, la proportion des femmes dans la gestion d’actifs reste faible par rapport aux autres secteurs d’activité. A titre d’exemple, aux Etats-Unis, 63% des comptables et des auditeurs sont des femmes et la proportion féminine est de 37% pour les médecins et 33% pour les avocats. Le secteur financier a toujours été à la traîne en termes de représentation de la gent féminine. Laura Lutton, director of manager research chez Morningstar, estime que le nombre de femmes qui sont gestionnaires de fonds aux Etats-Unis est « excessivement faible » et que les analystes de Morningstar espèrent qu’un changement démographique entrainera un mouvement dans l’industrie des fonds.

Or, les femmes représentent 45% des millionnaires américains et sont en passe de devenir majoritaires dans ce segment de la population. L’Investment Company Institute, qui représente l’industrie des fonds aux Etats-Unis voudrait promouvoir davantage de diversité dans le management des fonds et appuie une réglementation dans ce sens auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission) et des autres régulateurs. Selon cet institut, un accroissement de la diversité au sein du monde de la gestion pourrait promouvoir une offre plus solide, plus efficace et plus innovante et pourrait aussi créer des opportunités pour ces sociétés de gestion afin de servir une gamme plus large de clients.

Cet article vous a intéressé, consultez aussi :

Femmes, prenez votre place !

La gestion au féminin, un défi à relever

Les femmes pas encore au top

Ce contenu a été publié dans Femmes, Gestion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.