Qu’est-ce que les Fintechs ?

IMG_1524Un nouveau terme émerge dans le secteur financier : les Fintechs. Les Fintechs sont des petites entreprises (souvent des start-ups) qui allient la finance et la technologie pour proposer des nouveaux services bancaires. C’est la technologie appliquée au domaine de la finance : Financial Technology. La Fintech va révolutionner la finance de même qu’Internet a révolutionné les industries de la musique et des médias.

Les Fintechs, ces start-up associées à des services financiers, éclosent partout dans le monde profitant du manque d’innovation des banques traditionnelles. Ce sont les pays anglo-saxons qui sont le plus avancés dans ce domaine.

Les entreprises Fintechs permettent de se positionner au niveau de l’interaction client : sur le marché des changes, en matière de sollicitations d’investissement en actions ou obligations, pour les emprunts, l’épargne, en vue d’améliorer l’organisation interne de certains services, pour créer des algorithmes spéciaux, des credit scoring, ou révolutionner les paiements, … Les plateformes Fintechs sont plus rapides, moins chères et très bien adaptées aux plus petites entreprises auxquelles les banques ne font plus attention. On parle désormais de « Financing 2.0 ». « L’origine de cette tendance est principalement à chercher dans les changements fondamentaux qui se produisent dans les services financiers, poussés par les nouvelles technologies, la réglementation, le comportement des consommateurs et la nécessité de réduire les coûts », peut-on lire dans une étude d’Accenture. Elles sont particulièrement dynamiques au Royaume-Uni. Dans ce pays, tout est mis en œuvre pour faire de la Grande-Bretagne, un centre global pour l’innovation financière. Elles permettent le développement de plateformes de crowdfunding (ZOPA et Funding Circle), de transferts d’argent (avec la plateforme Transfer Wise) ou encore d’analyse de risques. A Londres, l’incubateur de Fintechs, Level 39 est une véritable pépinière qui aide ces entreprises à se développer. Elles obligent les banques traditionnelles à revoir leurs stratégies dans tous les domaines qui étaient leurs chasses gardées depuis des… siècles !

Au Royaume-Uni, le succès des Fintechs est soutenu par une culture d’entrepreneuriat et d’innovation. Des grandes banques investissent dans ces nouveaux développements comme Barclays ou HSBC qui a alloué 200 millions de dollars dans des start-ups technologiques pour développer ces nouvelles applications. La tendance est claire : pour éviter d’être à la traîne et pour pouvoir offrir le meilleur service à leurs clients, les banques de détail devront continuer à travailler et à apprendre de ces nouveaux acteurs sur les marchés financiers.

Cette technologie s’adresse aux nouvelles générations pour qui ces moyens sont devenus une seconde nature. Les acteurs dans ce domaine gagnent de nouveaux clients dans des groupes démographiques très divers qui sont fatigués de l’ancienne offre de services. Contrairement aux acteurs en place, ces sociétés Fintech partent souvent de « scratch ». Elles vivent à l’âge du cloud, du big data et du mobile, en évitant les dépenses exagérées de systèmes et d’organisations onéreux. Ces sociétés changent la donne dans le secteur financier, elles font évoluer la façon dont l’argent circule ainsi que la façon dont on va épargner, investir. Affaire à suivre donc…

Consultez aussi :

Banques d’où viendra le danger ? 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Divers, FAQ, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.