Qu’est-ce qu’une option ? Petit rappel

IMG_1084Par Keytrade Bank

Une option est un DROIT (contrat) d’acheter (ou de vendre) un ACTIF sous-jacent (action, indice, devise, matière première,…) à un PRIX déterminé pendant une PÉRIODE donnée moyennant le paiement d’une PRIME. L’acheteur de l’option acquiert un droit et paie en contrepartie une prime à un vendeur d’option qui aura une obligation.

En qualité d’acheteur d’une option, vous disposez d’un droit que vous pouvez utiliser pendant une période déterminée (jusqu’à l’échéance). En tant qu’acheteur, vous avez acheté cette option à une contrepartie, à savoir le vendeur. Le vendeur accorde un droit à l’acheteur de l’option et s’engage à honorer son obligation dès que l’acheteur en fait la demande.

Une option est  le droit d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent : le CALL donne le droit d’acheter le sous-jacent, le PUT donne le droit de vendre le sous-jacent.

Droit d’achat ou call

Un call accorde à son acheteur de droit d’acheter, pendant une période et à un prix convenu à l’avance, une certaine quantité d’actifs sous-jacents. Lorsque l’acheteur exerce son call et fait valoir son droit d’achat, le vendeur est obligé de livrer les actifs sous-jacents au prix fixé au préalable.

Avec un call, l’acheteur détermine lui-même le prix d’achat de l’actif sous-jacent. Supposons que l’action ABC est à 10 € pièce. Persuadé du potentiel de hausse de l’action vous désirez en acheter une certaine quantité. Mais vous n’êtes pas en mesure de libérer les fonds nécessaire à l’achat de 100 actions ABC.  Vous faut-il pour autant abandonner l’opportunité de profiter d’une augmentation des cours ? Non !

Il vous suffit d’acheter un call sur 100 actions du titre ABC à un prix fixé, à 10 € par action, à une date que vous avez choisie. N’oubliez pas qu’en contrepartie de l’acquisition de ce droit vous allez devoir verser, immédiatement une prime au vendeur de l’option. Prime qui représente une fraction de l’investissement global.

Si le cours de l’action monte jusqu’à 12 € vous pouvez alors exercer l‘option et acheter les actions au prix de 10 €. Vous acquérez ainsi les actions à un meilleur prix. Si, en revanche, le cours devait baisser à 8€, vous n’auriez pas l’obligation d’exercer l’option ; il vous suffit de laisser votre droit d’achat s’éteindre de lui-même le jour de l‘échéance.

Droit de vente ou put

Le droit de vendre un actif sous-jacent à un prix déterminé s’appelle un put. Un put est un droit de vente. Lorsque l’acheteur d’un put fait valoir son droit de vente et l’exerce, il vend l’actif sous-jacent au vendeur du put qui se retrouve dans l’obligation d’acheter l’actif sous-jacent au prix convenu.

Supposons que vous soyez en possession de 100 actions ABC d’une valeur de 11 € chacune. Vous prévoyez une baisse du cours de l’action, mais vous hésitez : dois-je garder mes actions ou les vendre ?

Pour dissiper cette incertitude, vous achetez selon la même logique le droit de vendre les actions, par exemple à 11€ chacune. Si le cours de ABC venait à diminuer : vous exercez simplement votre droit et vendez les actions au prix convenu de 11€. Ainsi vous êtes protégé contre une baisse. Au contraire, si le cours monte, vous gardez vos actions.

Le vendeur d’un put est donc obligé d’acheter les actions au prix préalablement fixé mais il a reçu, en contrepartie de cette obligation, une prime versée par l‘acheteur. Grâce au puts, l’acheteur fixe définitivement le prix de vente des actions. Comme dans le cas des calls, la période durant laquelle l’acheteur peut exercer son droit est limitée dans le temps.

Les deux options impliquent toujours l’existence de deux parties, l’acheteur et le vendeur. L’acheteur a toujours un droit, le vendeur est dans l’obligation de vendre ou d’acheter l’actif sous-jacent en cas d’exercice de ce droit par l’acheteur.

Le prix d’exercice

Ou également appelé Strike est le prix auquel le détenteur de l’option peut :

  • Acheter l’actif support
  • Vendre l’actif support

Ce prix d’exercice est déterminé lors de la négociation de l’option et n’est pas modifiable pendant toute la durée de vie de l’option. Le prix d’exercice est également le prix auquel le vendeur devra livrer les actions dans le cas d’un call, ou auquel il devra les acheter dans le cas d’un put.

L’exercice

L’acheteur d’une option acquiert un droit d’acheter pour le call et de vendre pour le put et  c’est lui qui va décider de faire valoir ou non ce droit en fonction de la réalisation de ses anticipations.

La prime

En contrepartie de l’engagement d’acheter ou de vendre des actions à un prix déterminé, le vendeur de l’option demande une rétribution : la prime, c’est-à-dire le prix de l’option. La prime est versée par l’acheteur au vendeur au moment de la conclusion de l’engagement. Contrairement au prix d’exercice, la prime de l’option n’est jamais fixe ; elle varie au gré des  transactions selon l’offre et la demande.

Ce contenu a été publié dans FAQ, Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.