La Belgique a besoin de nouvelles orientations

Photo124#2Par Isabelle de Laminne

En tant que journalistes, nous rencontrons au détour des interviews ou des conférences de presse différents intervenants qui partagent leurs opinions ou expertises sur les problèmes économiques. A la veille d’une échéance électorale et compte tenu de la situation de la Belgique, il nous a semblé nécessaire de rassembler des expertises économiques d’horizons différents pour débattre de sujets relatifs à la situation de notre pays.

Durant un week-end de réflexion, cinq économistes d’horizons différents ont pris le temps de s’arrêter pour réfléchir à des solutions pour la Belgique. Il résulte de cette réflexion un document, « Pistes et éclairages économiques – Vers de nouvelles orientations structurelles pour la Belgique », qui reprend des propositions concrètes et des solutions constructives élaborées en commun. Ces propositions ont été définies sur base d’un consensus entre les différents économistes en présence sans qu’elles puissent être jugées à l’aune d’une quelconque sensibilité politique.

Il est important que, dans la société, chacun assume ses responsabilités et joue son rôle. Les économistes se doivent d’élaborer des expertises mais aussi de les partager. Les journalistes sont les courroies de transmission de l’information entre ces experts et le grand public ou le monde politique. Les hommes et femmes politiques doivent prendre leur responsabilité tout en étant à l’écoute de la parole des experts. Les citoyens doivent, eux aussi, réaliser que les questions de finances publiques, de pension, de compétitivité ne sont pas des concepts abstraits : ce sont leurs problèmes. Nous sommes une nation formée d’individus et nous sommes tous responsables. Il suffit de voir l’engouement pour nos Diables Rouges pour réaliser à quel point nous pouvons nous mobiliser et développer ce sentiment d’appartenance à une nation. Nous devrions nous sentir aussi responsables et unis face à nos défis économiques.

Aujourd’hui, nous devons donc redéfinir sans tarder les orientations économiques, fiscales et budgétaires que nous voulons ou, plutôt, que nous avons à prendre. Comment voulons-nous, là où nous sommes dans la société, marquer ce tournant ? Oserons-nous prendre les décisions qui s’imposent en dépassant les préoccupations individuelles à court terme ? Aurons-nous l’audace et le courage d’envisager des solutions novatrices et importantes, des mesures sans doute contraignantes à court terme mais porteuses d’avenir ? En quoi les changements que nous opérons aujourd’hui marqueront-ils ce tournant dans l’histoire ? Dans une optique prospective, quelles décisions prises dans les domaines économique, financier et social amélioreront notre futur et celui des générations à venir ? Quelle marque voulons nous laisser dans la construction de ce futur? Telle est la démarche que nous proposons au lecteur.

Ce document s’est concentré sur trois thèmes fondamentaux :

–      Dans un premier volet, des propositions en matière fiscale (IPP, ISOC, transmission du patrimoine, taxation indirecte,…) ont été étudiées.

–      Dans la deuxième partie, des propositions d’aménagement du système des retraites ont été émises.

–      Enfin, le thème de la compétitivité de notre pays a été abordé, non seulement à travers les coûts salariaux mais aussi par l’amélioration d’autres facteurs (efficacité de l’enseignement et de l’administration, …).

Les réformes proposées dans ce document ont été envisagées de façon à répondre à un souci d’efficacité et d’équité. Ces mesures doivent être envisagées de manière globale et être mises en œuvre graduellement. Nous sommes conscients qu’elles devront s’accompagner de sacrifices mais, selon nous, elles constituent un passage obligé vers une société mieux gérée et plus juste.

Dès demain, consultez le document « Pistes et éclairages économiques – Vers de nouvelles orientations structurelles pour la Belgique », sur MoneyStore et durant la semaine dans La Libre.

Ce contenu a été publié dans Le Club des Sages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La Belgique a besoin de nouvelles orientations

  1. dor dit :

    excellente initiative et très bonne analyse
    deux réflexions parmi d’autres:
    1. il est probablement bon de globaliser les revenus mais il faudra tenir compte, par exemple au travers des coefficients mentionnés, du fait que certains revenus ont déjà été taxés: p ex l’épargne est souvent constituée de revenus du travail déjà lourdement taxés
    2. la qualité de l’enseignement est évidement essentielle (or cfr Pisa et McKinsey, elle est très mauvaise et inégalitaire en Belgique francophone pex). Nous venons de créer, avec l’UWE et BECI ainsi que les responsables des divers pouvoirs organisateurs de l’enseignement la « Fondation pour l’enseignement » dont l’objectif essentiel est de participer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement obligatoire en rapprochant enseignement et entreprise

    paul dor

  2. letendart joel dit :

    tres bonne analyse prévoyante et necessaire.

Les commentaires sont fermés.