Focus sur le Forex

DSCN2500_2Par Keytrade Bank

Le marché des changes ou des devises, également nommé FOREX ou le FX est le plus grand marché financier au monde, avec un volume d’environ 3 trillions de dollars par jour.

Le marché du Forex correspond à l’achat simultané d’une devise et de la vente d’une autre. Les devises sont négociées par paires : par exemple l’Euro et le dollar américain (EUR/USD) ou la livre sterling et le Yen japonais (GBP/JPY).

À la différence des autres marchés financiers comme par exemple la bourse de Paris ou de Tokyo, le marché des changes n’est installé dans aucun bâtiment. Le marché des devises est considéré comme un  marché « interbancaire », car toutes les négociations sont traitées électroniquement entre les banques et ce, sans interruption 24H/24. Contrairement à la bourse, le marché des changes est ouvert en continu du dimanche soir 22h GMT (minuit à Bruxelles) au vendredi soir 21h30 GMT (23h30 à Bruxelles). À tout moment, quelque part dans le monde un centre financier sera ouvert pour négocier des devises. Plus de 85% de tous les trades (opérations) de la journée concernent les parités USD, JPY, EUR, GBP, CHF, CAD et AUD.

Prenons un exemple :

EUR/USD à 1,3500 veut dire que 1 EUR est égal à 1,3500 USD.

Si vous achetez la parité EUR/USD, c’est que vous attendez une hausse de l’EUR/USD. En d’autres mots, vous attendez une dévaluation de l’USD.

Si vous vendez la parité EUR/USD, c’est que vous attendez une chute de l’USD. En d’autres mots, vous attendez une appréciation de l’USD.

Comme tous les autres instruments financiers, les devises sont traitées en utilisant la fourchette bid-ask. Le « bid » est le prix auquel le broker veut acheter votre devise. L’« ask » est le prix auquel il veut vous vendre sa devise.

Les prix Forex sont notés en utilisant 4 chiffres après la décimale (p.e. EUR-USD 1,3505). Les décimales sont appelées « pips ». C’est le plus petit écart de prix.
Pour ouvrir une position sur un contrat de Forex, le trader n’a pas besoin d’avoir la totalité de la valeur nominale sur son compte. Dans la plupart des cas, le broker ne demande qu’une couverture de 1% de la valeur du contrat. Dans ce cas, on parle de l’effet de levier de 100 sur 1. Cela veut dire que si vous investissez 10.000 EUR vous savez prendre une position de 1.000.000 EUR, soit 10.000 EUR X100.

Imaginons que vous attendez une hausse de l’EUR/USD et donc une dévalorisation de l’USD. Pour profiter de cette situation, il vous suffit d’acheter de l’EUR/USD et espérer pouvoir revendre cette position en euros à un cours plus élevé plus tard. Si vous désirez prendre une position sur 100.000 EUR/USD, vous n’allez pas devoir déposer la totalité de la valeur nominale mais bien 1% de ce montant, c’est-à-dire €1.000. Le prix d’achat de l’EUR/USD est de 1,3585. Vous achetez donc €100.000  et vendez pour cela 135.850 USD. Imaginons que l’EUR/USD augmente jusqu’à 1,3625. Vous faites un gain de 40 pips (1,3625-1,3585) ou de 136,250-135,850 = 400 USD. Nous voyons qu’un pip est égal à 10 USD.

Vous pouvez aussi raisonner dans le sens inverse. Imaginons que l’EUR va s’apprécier par rapport à l’USD. Pour profiter de cette situation, vous devez d’abord vendre de l’EUR/USD pour le racheter par après à un prix moins élevé. Nous allons donc ‘shorter’ l’EUR/USD. Vous vendez donc une position de 100.000 EUR/USD à, par exemple, 1,3547. Lorsque vous ‘shortez’ de l’EUR/USD, vous vendez des EUR contre des USD. Si l’EUR/USD chute jusqu’à 1,3440 vous faites un bénéfice de 107 pips et donc de 1070 USD.

Quels sont les avantages du Forex ?

  • La liquidité: le Forex est le marché le plus liquide au monde avec 3 trillions de dollars échangés par jour.
  • Pas de frais de transaction: le trading sur devises se fait sans frais, les cotations de devises se calculent en pips et les profits du «broker» se calculent sur le spread qui est l’écart entre le cours à l’achat et le cours à la vente.
  • L’effet de levier:  Il vous permet de contrôler des positions bien plus importantes que votre capital investi. Cet effet de levier vous donne la possibilité d’engranger des gains conséquents mais également de subir de fortes pertes en cas de conjoncture défavorable.
  • Accès: Le marché est ouvert 24h sur 24, 6 jours par semaine.

Quels sont les inconvénients du Forex ?

  • Risque de taux de change: il se rapporte aux fluctuations des devises au cours du temps. Il se peut que ces valeurs chutent rapidement entraînant des pertes substantielles à moins que des ordres «stop loss» n’aient été utilisés.
  • Risque de taux d’intérêt : ce risque peut résulter de distorsions entre les taux d’intérêt des deux devises.
  • Risque crédit : c’est la possibilité qu’une des parties impliquées dans une transaction Forex n’honore pas sa dette à la conclusion du contrat. Ceci peut se produire quand une banque ou une institution financière se retrouve en état d’insolvabilité.
  • Risque pays:  ce risque est associé aux gouvernements qui peuvent intervenir au niveau des marchés des changes en limitant l’écoulement de leur devise. Il y a davantage de «risque pays» avec les devises «exotiques» qu’avec les devises principales qui permettent les échanges libres de leur devise.
  • Risque d’effet de levier : Dans ce domaine, les stratégies de placement peuvent être liées à des risques élevés. Par exemple, en faisant appel aux effets de levier, une évolution de faible amplitude du marché peut déjà conduire à d’importants gains ou à des pertes substantielles. Dans certains cas, la totalité du placement est susceptible d’être perdu.

A lire aussi: le corner investir

Ce contenu a été publié dans FAQ, Gestion, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.