Femmes : prenez votre place !

par défaut 2014-11-18 à 10.10.39Pour sa deuxième conférence de l’année, le Cercle Femmes et Finance de MoneyStore recevait Isabelle Maes, Executive coach certifiée et fondatrice de I’m-management. Notre oratrice passionnée a bien insisté sur le fait qu’elle n’était pas féministe mais qu’elle reconnaissait que le succès d’une entreprise vient de la symbiose entre les valeurs féminines et masculines. Cependant, les femmes éprouvent des difficultés à prendre leur place, leur juste place, en entreprise. Pourquoi et comment y remédier ?

« Contrairement, aux hommes, les femmes ont des difficultés à marquer leur territoire en entreprise. La question qui se pose alors est de savoir comment passer du pouvoir à la puissance ? », constate Isabelle Maes. Il faut que les femmes arrivent à surpasser leur besoin de materner, de surprotéger leurs équipes en stimulant l’autonomie et la coopération entre les collaborateurs. Et si les femmes arrêtaient aussi de vouloir être parfaites, de vouloir tout contrôler ou encore de se comporter comme des hommes à la fois par leur attitude mais aussi par leurs tenues souvent trop conformes à celles des hommes ? « A force de vouloir endosser un costume qui n’est pas le sien, la femme risque de perdre ce qui fait sa force », prévient Isabelle Maes.

En effet, l’entreprise a tout à gagner à faire collaborer des hommes et des femmes à tous les échelons. Les valeurs féminines d’écoute, de sensibilité, d’empathie, de pragmatisme, de prudence, de vision à long terme et d’humilité peuvent sans aucun doute favoriser la diversité dans la conduite des projets en entreprise. Mais alors pourquoi les femmes sont-elles freinées dans leur prise de position dans les équipes de management ? « Nos croyances sont influencées par nos perceptions. Nos croyances influencent alors nos émotions et de ce fait les comportements des autres. L’image de la femme dans la société, associée au péché ou à la faiblesse, conditionne ce que l’on croit être. Il faut donc passer à une pensée créatrice et positive de l’image que les femmes ont d’elles-mêmes. Il faut que les femmes retrouvent une estime d’elle-même et retrouve une forme d’assertivité qui ne soit pas de l’agressivité. Il faut qu’elles osent s’exprimer dans le respect de soi et des autres. Le « fais plaisir » et « sois parfaite » sont très présents chez les femmes. Il faut qu’elles arrivent à dépasser cela », conseille Isabelle Maes.

En conclusion, Isabelle Maes rappelle l’importance de redevenir acteur de notre vie en y ancrant des croyances portantes car nos croyances créent notre puissance. Apprenons à retrouver les clefs d’un dialogue assertif qui remet chacun à sa juste place.

Cet article vous a intéressé, lisez aussi :

 

Ce contenu a été publié dans Femmes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.