Des jeunes entrepreneurs qui ont de l’énergie à vendre

par défaut 2014-06-14 à 14.56.03« Ensemble nous sommes plus forts » pourrait être la devise de la jeune société liégeoise Wikipower. Lancée en 2011, cette plateforme collaborative vise à rendre l’énergie moins chère pour les consommateurs grâce à l’organisation d’achats groupés de différents types d’énergie. Initiée par Michaël Corhay et Maxime Beguin, ce concept a aussi attiré dans son capital l’entrepreneur liégeois Laurent Minguet.

« Après mes études à HEC, je voulais me lancer dans le secteur des énergies renouvelables. Au départ, j’ai travaillé à mi-temps chez Wikipower en faisant un autre job à côté. Puis, nous nous sommes lancés à plein temps lorsque nous avons conclu des contrats avec Greenpeace et la Ligue des Familles. Aujourd’hui, notre concept de plateforme d’achats groupés d’énergie fonctionne pour les particuliers en Wallonie et nous avons conclu des partenariats avec des villes et des communes en Wallonie et à Bruxelles », explique Maxime Beguin.

Comment fonctionne ce concept ? Les personnes qui sont intéressées peuvent s’inscrire gratuitement sur le site www.wikipower.be pour participer à un achat groupé. La période d’inscriptions s’étend sur quatre mois et il faut y inscrire des données relatives à la consommation d’énergie, au fournisseur d’énergie et au type de compteur. « Nous fixons, en général, un objectif minimal concernant le nombre de personnes pour pouvoir négocier des réductions sur les tarifs pratiqués par des fournisseurs », explique Maxime Beguin. Après négociation avec le fournisseur, l’offre est envoyée aux personnes qui se sont inscrites avec une comparaison par rapport à leur tarification actuelle.  Elles ont un mois pour signifier leur accord sur cette offre et peuvent alors devenir clientes du nouveau fournisseur aux tarifs annoncés par Wikipower. Le contrat est toujours signé directement avec le fournisseur. A noter qu’il n’y pas de d’indemnité de rupture à payer avec l’ancien fournisseur mais qu’il faut compter un préavis d’un mois pour le changement. C’est le nouveau fournisseur qui se chargera de toutes les formalités, le transfert se fera automatiquement même en ce qui concerne la domiciliation bancaire pour le paiement. Il faudra bien sûr passer par un relevé des compteurs et par une clôture des comptes auprès de l’ancien fournisseur. Ces achats groupés concernent différents types d’énergies : gaz, électricité, mazout, pellets, bois de chauffage.

Des villes et communes ont aussi demandé à Wikipower d’organiser pour elles des achats groupés. En aucun cas Wikipower ne facture les ménages ou les partenaires qui se sont inscrits. La société se rémunère auprès des fournisseurs en fonction, non pas de la consommation, mais du nombre de compteurs qui ont fait l’objet d’un transfert.

Les défis pour cette jeune société sont nombreux. Il faut d’abord attirer les fournisseurs pour participer à la remise d’offre. « Nous devons alors espérer que ces offres soient réellement compétitives. Ensuite, il faut que les personnes qui se sont inscrites n’oublient pas de répondre à l’offre qui est faite suite à leur inscription et de l’accepter. Nous ne sommes rémunérés que sur les transferts effectifs. Nous sommes au cœur du processus et, de ce fait, nous devons satisfaire la tripartite entre les ménages, les partenaires comme les villes, par exemple et les fournisseurs », ajoute Maxime Beguin. C’est un travail qui demande de déployer beaucoup… d’énergie.

Et pour l’avenir ? Wikipower a déjà installé un comparateur de prix libre d’accès sur son site. La jeune société voudrait y faire de la promotion pour des installateurs de technologies durables (panneaux photovoltaïques,…) et proposer ainsi une douzaine de technologies différentes. « Nous voulons aussi développer une offre pour les entreprises en les aidant à négocier leurs contrats de fourniture d’énergie. A terme, nous songeons à un développement sur la Flandre et en France. Nous avons développé une place unique comme intermédiaire et conseiller en consommation d’énergie », assure Maxime Beguin. Cette sensibilisation à la consommation d’énergie, ces projets collaboratifs qui mettent aussi l’accent sur le développement durable avec un aspect sociétal sont des concepts qui sont ancrés dans le XXIème siècle. Ce sont des enjeux importants pour les générations futures, des enjeux que ces générations prennent en charge grâce à des projets comme Wikipower.

Lire aussi :

–       Woké

–       Famest

 

Ce contenu a été publié dans Entrepreneur à la une, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.