Qu’est-ce qu’une IPO?

IMG_1087Par Keytrade Bank

IPO (Initial Public Offering) est le terme anglais qui désigne une introduction en bourse. On parle d’introduction en Bourse lorsqu’une entreprise propose aux marchés financiers d’acquérir une partie de son capital sous forme d’actions. Les investisseurs deviennent actionnaires de l’entreprise s’ils acceptent de payer le prix proposé par l’entreprise.

Une émission d’actions n’est pas une dette contrairement à une obligation. Une action n’est pas remboursable, sauf en cas de rachat d’action voté en assemblée générale. Dans tout autre cas, un actionnaire qui souhaite se séparer de ses actions doit passer par le marché en indiquant qu’il souhaite vendre son action et préciser son prix. Libre aux acheteurs intéressés de lui signifier si son offre leur convient ou pas.

Les raisons pour introduire en bourse une société sont multiples. Le plus évident, c’est la levée de nouveaux capitaux. Les actionnaires de ladite société ne peuvent plus, à eux seuls, faire face aux besoins de financement de celle-ci, ils ne veulent pas recourir à l’emprunt, les besoins étant trop importants pour que ce type de financement soit efficace. Ils acceptent donc de réduire leur contrôle sur l’entreprise afin que de nouveaux actionnaires, investisseurs viennent conforter les fonds propres de celle-ci.  D’autres raisons seraient d’acquérir ou d’augmenter sa notoriété, d’offrir une liquidité aux actionnaires actuels, …

Les introductions en bourse ne se font pas d’un claquement de doigt. Il y a des règlesà respecter. Ces règles sont d’autant plus strictes que le marché est profond et que l’épargne publique s’y voit sollicitée. L’introduction peut avoir lieu sur des marchés spécialisés selon la taille ou la jeunesse des sociétés. Ainsi le Nasdaq a initialement été conçu pour accueillir l’introduction d’entreprises jeunes, voire dans leur phase de démarrage. En Belgique, c’est le cas d’Alternext spécialisée dans les jeunes entreprises ou les PME.

Euronext propose trois types d’introductions. La plus officielle est celle sur le marché réglementé Euronext. Pour les mid-cap ou les PME, d’une certaine taille, c’est Alternext. Pour toutes les entreprises qui n’ont, soit pas la taille ou ne répondent pas aux critères des deux premières ou dont les dirigeants ne veulent pas entendre parler des contraintes de l’introduction, Euronext propose le marché libre.

Comment participer à la souscription ?

Avant de souscrire à une IPO, il faut vous référer à la notice de l’introduction émise par l’entreprise. Une fois que vous avez en main tous les renseignements sur l’opération, la santé financière et les perspectives de l’entreprise, vous devez prendre contact avec le courtier en bourse par lequel vous souhaitez passer pour la souscription. Quelle que soit la banque ou le courtier en bourse, vous devrez déposer les sommes d’argent pour pouvoir régler le montant total de votre achat dans le cas où votre demande de souscription est rencontrée en totalité. Mais rien ne vous assure que vous allez obtenir le nombre d’actions que vous souhaitiez. En effet, selon les cas, il n’est pas rare qu’il y ait plus de souscripteurs que d’actions émises.

Lire aussi

–       le corner gestion 

–       quels sont les facteurs qui influencent le cours d’une action ?

 

Ce contenu a été publié dans Actions, FAQ, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.