Qu’est-ce que les Co-co Bonds?

Par Dexia AM

Dans le cadre de la nouvelle règlementation bancaire, il est demandé aux institutions financières d’augmenter leur coussin en capital afin de pouvoir faire face aux crises économiques sans que le citoyen ne soit mis à contribution. Dans cette optique, de nouveaux instruments financiers sont apparus tels que les « contingent convertible capital » dites COCOs.

Qu’est-ce qu’une COCO (obligation contingente convertible) ? La principale caractéristique d’une COCO est sa capacité de pouvoir absorber des pertes ; ce qui répond aux exigences des régulateurs. Ces emprunts subordonnés, en fonction de critères de déclenchement précis (dégradation du ratio de fonds propres, etc.), sont soit convertis en actions, soit subissent une perte en nominal partielle ou totale.

Quels sont les avantages que procurent ces émissions subordonnées?

Pour les émetteurs :

Le premier avantage est bien évidemment pour les émetteurs, de ce type de produits hybrides. Les COCOs sont effet comptabilisées en capitaux propres. Ceci a pour effet immédiat d’améliorer les ratios de solvabilité des institutions financières émettrices.

Le deuxième avantage des COCOS est de permettre aux établissements financiers émetteurs d’éviter le risque de dilution immédiat des actionnaires historiques à travers une augmentation de capital.

Pour les souscripteurs :

En terme de rendement, ce type d’instrument offre donc une rémunération plus élevée qu’une obligation classique. Afin d’équilibrer le risque inhérent de perte totale en capital, le coupon distribué sur ces notes hybrides est bien plus élevé qu’une obligation classique (oscillant entre 7.25% et 8% pour les émissions existantes d’une maturité de 10 ans). Cette rémunération additionnelle provient du niveau de subordination très important et du risque élevé de perte en capital.

Un marché en plein essor.

Le marché des COCOs représente désormais 19 milliards de dollars en 2013. Le marché est né véritablement en 2009 et a connu un essor conséquent, suite à des émissions d’établissements britanniques (Lloyds, Barclays) mais aussi suisses (Credit Suisse, UBS).

Conclusion

En terme de rendement, ce type d’instrument offre donc une rémunération bien plus élevée qu’une obligation classique car celle-ci doit couvrir un risque potentiel de perte en capital. Dans le contexte actuel de taux bas, ces obligations peuvent susciter un intérêt important auprès d’investisseurs assoiffés de rendement.

Cependant, vu le risque inhérent à ce type d’instrument, l’investisseur sera d’autant plus vigilant sur la solvabilité de l’institution financière émettrice. Les régulateurs ont donc désormais un nouvel allié dans leur campagne de prévention de sous-capitalisation des banques, les détenteurs d’obligations COCOs ! A noter l’arrivée d’un régulateur commun en Europe prévue en 2014, à savoir la Banque Centrale, ce qui ajoutera un degré supplémentaire de surveillance des bilans bancaires.

Ce contenu a été publié dans FAQ, Obligations, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Qu’est-ce que les Co-co Bonds?

  1. Makart alain dit :

    Much about nothing…

    -niveau de sécurité misérable: subordination de l’emprunt, moment de conversibilité en action choisi non pas par l’acquéreur, et au pire moment ( dégradation des fonds propres)…

    -durée longue et peu compressible vu le marché très étroit…

    … tout cela pour une rentabilité très moyenne pour un actif à risque ( 7 à 8%)

    Je partage donc l’avis du lecteur précédent…

    l’asset management de Dexia est reconnu pour sa créativité, je leur propose de nous faire un article PRATIQUE sur la vente d’options put de blue chips,qui pourrait à relativement moins de risque , de couvrir et diversifier nos portefeuille

  2. RAUCQ Christian dit :

    Ce type de produit sera emis par des sociétés qui ne sont pas en bonne santé financiere.
    Le taux élevé que celles-ci seront pretes a payer pour emprunter ne risque pas d’ameliorer leur situation.
    Je n’ai jamais succombé, en son temps, aux produits « fabuleux » emis par Fortis; je ne crois pas , non plus, investir dans ceux decrits ci-dessus.

Les commentaires sont fermés.