La Revue : Comment trois femmes prennent d’assaut le monde économique

bourse Nyse 2Comment ne pas souligner l’action, ces dernières semaines, de trois femmes dans le monde économique et financier ? Angela Merkel, réélue en Allemagne, Janet Yellen, nouvelle présidente de la FED et Christine Lagarde, Directrice Générale du FMI, sont intervenues de diverses façons dans la sphère financière et leurs positions ont de quoi nous interpeler.

On connaît depuis plusieurs années la rigueur de la première dame allemande. Réélue cet automne, elle continuera à mener d’une main de fer son pays sur la voie de la croissance. « L’Allemagne entend, certes, au cours des prochaines années, continuer à maîtriser l’évolution de sa dépense publique et réduire son endettement. Néanmoins, n’étant soumise ni à une procédure pour déficit excessif de l’Union Européenne ni à la pression des marchés, elle a la possibilité de choisir le rythme de ses efforts budgétaires, en préservant, ou en augmentant, les investissements qu’elle juge nécessaire à la croissance », soulignent les analystes de la société de gestion Amundi. Cela pourrait bénéficier à toute l’Europe. La poursuite de l’amélioration constatée en Europe du Sud dépend fortement des exportations. «Un tel développement contribuerait à un rééquilibrage souhaitable de l’économie allemande tout en soutenant la dynamique des pays voisins, à commencer par les pays périphériques de la zone euro comptant sur la croissance de leurs exportations pour s’extraire de la récession», notent encore ces analystes.

Aux Etats-Unis, c’est une « colombe grise » qui s’est posée sur la tête de la FED. C’est ainsi que l’on qualifie Janet Yellen, cette brillante économiste qui prendra la relève de Ben Bernanke au sommet de la Federal Reserve en janvier prochain.

Cette femme, à la carrière impressionnante, se veut transparente dans sa communication. Sa nomination indique que Barack Obama entend s’inscrire dans une certaine continuité en poursuivant son objectif de croissance économique. C’est une femme très engagée qui prendra ses fonctions en 2014. «Trop d’Américains ne peuvent toujours pas trouver d’emploi et s’inquiètent de savoir comment ils vont régler leurs factures et ramener quelque chose chez eux. La Réserve fédérale peut aider si elle fait son travail correctement » a déclaré Janet Yellen.

L’Amérique, en plein « shutdown », voit donc un élément de stabilité dans cette nomination même si la situation actuelle tempère quelque peu cette arrivée. « Elle va donc assurer la continuité dans le changement et ne devrait pas modifier la politique de la FED. Cette nomination qui aurait dû soutenir la bourse américaine n’a permis que d’assurer une stabilisation de cette dernière», relève Bernard Keppenne, Chief Economist de CBC Banque.

Mais la plus surprenante de ces trois dames a été, sans conteste, Christine Lagarde qui a lancé un véritable pavé dans la mare en évoquant l’idée d’une taxe de 10% sur l’épargne privée en Europe en vue de ramener l’endettement public à son niveau d’avant-crise. Quelle est la finalité de lancer un tel ballon d’essai ? Cette éventuelle taxe sur l’épargne inquiète et soulève pas mal de questions et de commentaires qui vont jusqu’à évoquer une confiscation des avoirs privés. « Le FMI ne préconise donc rien d’autre qu’une gigantesque opération chypriote. N’importe quel économiste en herbe sait que 10 % de l’épargne privée sont totalement insuffisants pour rétablir le niveau des dettes publiques à un seuil acceptable. Au reste, comment imaginer, même avec une immense naïveté, qu’une confiscation des avoirs privés suscite la moindre croissance de l’économie marchande », notait récemment Bruno Colmant, professeur à l’UCL, sur son blog.

L’avenir nous dira comment ces trois femmes imprimeront leur marque dans la sphère économique mais il paraît évident qu’elle créent d’ores et déjà la surprise … chacune à leur façon !

A lire aussi:

-un texte de William De Vijlder

– La Revue de septembre

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.