Les bases de l’analyse technique : les graphiques

Par Keytrade Bank

L’analyse technique consiste en l’étude des graphiques de cours de bourse et de différents indicateurs déduits des cours dans le but d’anticiper l’évolution des marchés. Cette extrapolation graphique s’applique à tout type de marchés : indices, actions, taux, matières premières … et n’est donc pas limitée aux marchés des actions.

L’outil principal de l’analyste technique est le graphique qui permet la visualisation et l’analyse d’un actif sous-jacent.
Le but de l’analyse technique est la prévision des tendances et des signes de retournements de tendance.

L’analyse technique ne prétend pas être une science exacte. Elle se rapproche plus d’une science humaine puisque son objet d’étude est directement centré sur la compréhension de la psychologie du marché.

Les types de graphiques

1)             La courbe continue

La courbe continue est la représentation graphique la plus simple. Elle consiste à relier les cours de clôture entre eux. L’affichage de la courbe continue permet de se rendre rapidement compte de l’évolution générale de la valeur. Pour obtenir davantage d’informations telles que le cours d’ouverture, les cours le plus haut et le plus bas en séance, on lui préférera les représentations en bar-chart ou en chandeliers.

 2)             La Bar-Chart

La Bar-Chart est un graphique en bâtons. Chaque journée est représentée par un « bâton vertical » :

  • la hauteur du bâton représente l’amplitude des variations de cours durant la séance boursière.
  • le trait à gauche du bâton représente le cours d’ouverture.
  • le trait à droite du bâton représente le cours de clôture.

 Si la clôture est proche du plus haut de séance, les haussiers ont gagné la bataille menée en cours de séance. Si le cours de clôture est proche du plus bas du jour, ce sont les baissiers qui ont l’avantage.

Autre élément à surveiller, l’écart entre plus haut et plus bas qui révèle l’intensité de l’opposition entre haussiers et baissiers. Plus la barre est grande, plus l’affrontement est fort. Une petite barre témoigne d’un marché « atone » et endormi.

 3)             Les chandeliers japonais

Les chandeliers japonais (ou candlesticks) représentent la méthode la plus précise de représentation des cours. Le chandelier japonais, comme la Bar-Chart, représente sur un même graphique les cours d’ouverture, de clôture et les extrêmes en séance.

La différence intervient toutefois dans la matérialisation de la position du cours de clôture par rapport au cours d’ouverture.

Pour représenter une séance de cotation (une chandelle), on dessine la « mèche » en reliant d’une ligne verticale les cours extrêmes en séance. Ensuite on dessine le corps de la chandelle à l’aide des cours d’ouverture et de clôture. La chandelle sera peinte en noir/rouge si le cours de clôture est inférieur au cours d’ouverture. La chandelle sera laissée en blanc/vert dans le cas contraire.

Les chandeliers offrent toute l’information du déroulement d’une séance : ouverture, clôture, plus haut et plus bas. La taille et de la couleur du corps du chandelier donne une idée instantanée de la force entre les haussiers et les baissiers.

Ce contenu a été publié dans Actions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.