Les fonds ISR : chute historique

Le réseau Financement Alternatif vient de publier son rapport annuel 2012 sur le marché des investissements socialement responsables (ISR) en Belgique. Alors que, jusqu’en 2007, l’encours global des produits ISR en Belgique croît de manière significative chaque année, l’année 2008 marque un tournant significatif dans cette évolution. En effet, durant cette année marquée par une crise sans précédent depuis 1930, on constate que  l’encours des fonds ISR (y compris les mandats discrétionnaires) diminue. « Une progression plus régulière, menée par l’encours des fonds ISR et complétée par celui des comptes d’épargnes ISR, semble reprendre en 2009 et 2010. Toutefois, en 2011, l’encours total de l’ISR connaît une chute historique de 15 %. La diminution en nombre de produits ISR entraîne donc aussi une baisse significative en valeur », note le réseau Financement Alternatif (RFA) dans son dernier rapport annuel.

Cette diminution est enregistrée sur trois fronts :

–   dans l’encours des sicav qui subissent l’effet de baisse des cours en raison de la crise financière

–   une baisse des encours en comptes d’épargne en raison de la disparition d’un acteur important : Ethias

–   la baisse importante des actifs gérés par des mandats en gestion discrétionnaire (-33%).

Il en résulte qu’au 31 décembre 2011, le volume total de capitaux placés dans l’ISR en Belgique s’élève à environ 15 milliards d’euros. Le rapport complet est disponible sur http://www.financite.be/s-in-former/bibliotheque,fr,11,3,2,1,3799.html 

Un des acteurs importants en matière de placements éthiques en Belgique, la Banque Triodos semble cependant échapper à ce vent de tempête. « Il n’est nullement question chez Triodos de baisse de régime au contraire, puisque les dépôts de la clientèle ont augmenté de 22% en 2011 en Belgique (comptes d’épargne et à terme, tous durables) », souligne-t-on chez Triodos. Côté fonds, tous durables dans cette banque, les souscriptions ont compensé la baisse en valeur.

Malgré la bonne tenue des encours à la Banque Triodos, le rapport du réseau FA interpelle à plus d’un titre : les crises financières auraient-elles transpercé le portefeuille des épargnants jusqu’à atteindre leur corde éthique ?

Ce contenu a été publié dans Placements responsables, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les fonds ISR : chute historique

  1. Philippe Schoenmaeckers dit :

    Je sais bien que le contexte général n’est pas favorable , mais Triodos qui abaisse son intéret d’épargne à 0,6% est-ce bien éthique vis à vis des épargnants qui perdent donc de l’argent ? Merci de m’éclairer .

    • I.de.L dit :

      Le rendement offert sur les comptes comme les intérêts perçus sur les crédits n’ont rien à voir avec l’aspect durable. Si Triodos rémunérait mieux ses clients et faisait payer moins cher les crédits, elle ne survivrait pas en tant que banque. Il ne faut donc pas confondre placements socialement responsables et conditions de marché.

Les commentaires sont fermés.