Un Conseil d’administration efficace

Par AXA IM

Le rôle des Conseils d’administration est de gérer l’entreprise, superviser ses activités au nom de ses actionnaires et est collectivement responsable de la durabilité à long-terme de l’entreprise.

L’efficacité du Conseil d’administration est, bien évidemment, dépendante de la composition de ses membres, qui constituent le fondement du Conseil d’administration. Il est donc nécessaire que chaque administrateur ait les compétences requises, des références et une expérience excellentes lui permettant d’exercer ses fonctions d’administrateur au sein du Conseil d’administration.

Il n’y a pas de « bon profil » unique de l’administrateur. Les compétences recherchées dépendront des caractéristiques spécifiques de l’entreprise : sa taille, son industrie, et la complexité de ses activités.

La question la plus importante pour l’actionnaire est de savoir comment se déroule le processus de nomination des directeurs pour s’assurer qu’une société possède un Conseil d’administration adéquat.

Le processus de nomination

La nomination d’un comité de Nomination par le Conseil d’administration est une pratique fréquemment utilisée par une grande majorité de sociétés cotées en Europe. La principale fonction de ce comité est de proposer au conseil d’administration des nouveaux administrateurs, de participer au planning de transition des administrateurs exécutifs et non-exécutifs ainsi qu’à l’intégration des nouveaux administrateurs au Conseil d’administration. Néanmoins, il reste des zones d’ombre sur la manière dont le Conseil d’administration identifie et nomme ses membres. Alors que de nombreux Conseils d’administration présentent désormais une biographie des administrateurs, il est toujours difficile pour les actionnaires de s’assurer de la pertinence du recrutement de tel ou tel membre. Le résultat de cette opacité dans le processus de nomination des administrateurs ne simplifie pas la tâche des actionnaires lors des élections des administrateurs et explique probablement une moindre exigence des actionnaires sur le critère de l’indépendance du conseil d’administration.

Ce contenu a été publié dans Placements responsables, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.