Hit-parade des fonds : le point sur les biotech

Le hit-parade mensuel des fonds de Moneystore.be reprend les 10 meilleures et 10 moins bonnes performances, depuis le début de l’année, des fonds commercialisés en Belgique toutes catégories confondues.

Ce mois-ci, nous épinglerons les bonnes performances de deux secteurs : les biens de consommation et les biotech. En effet, sur les 10 meilleures performances depuis le début de l’année, nous constatons que trois fonds sont investis en biens de consommation et trois fonds sont ciblés sur les biotechnologies. Penchons-nous sur le secteur des entreprises de biotechnologie.

Dans un contexte boursier et financier difficile, ce secteur a connu de belles performances depuis le début de l’année 2012. Lorsque l’aversion au risque augmente, les actions des secteurs de la santé se comportent relativement bien. Le MSCI World Healthcare Index a baissé de 5.0% en mai alors que le Nasdaq Biotech Index a perdu 1.6%. « Le secteur est devenu relativement « mature » et les investisseurs comprennent beaucoup mieux le développement des nouvelles molécules et peuvent donc mieux interpréter les informations publiées et ce, d’une manière beaucoup plus rationnelle. Le secteur a démontré ces dernières années sa capacité d’innovation et de trouver des solutions pour des maladies souvent très graves pour lesquelles il n’existait pas de solutions efficaces à offrir au patient. Le prix de ces nouveaux traitements est assez élevé ce qui entraîne une belle profitabilité pour les entreprises », explique Rudi Van den Eynde, gérant du fonds Dexia Equities L Biotechnology

Les analystes de Dexia AM restent positifs concernant ce secteur qui est peu corrélé aux aléas de la conjoncture économique et dont le potentiel d’innovation reste très important. « Les « pipelines » des sociétés biotechnologiques sont en effet bien fournis et malgré la hausse du secteur ces dernières années, les valorisations restent très acceptables », note Rudi Van den Eynde. Une opinion qui est aussi soutenue par les analystes de la Banque Pictet. « Nous nous attendons à ce que les entreprises de biotechnologies surperforment le marché pharmaceutique d’environ 20% en moyenne durant les trois prochaines années ».

Ce secteur n’est cependant pas de tout repos. Parmi ces valeurs, on assiste à des hausses ou baisses spectaculaires comme celle de l’action Vertex qui a bondi de 56% durant le deuxième trimestre alors que l’action Dendreon chutait de 40% sur la même période. Chez Franklin Templeton Investments, il est admis que même si certaines valeurs ont pu décevoir, « la combinaison de fondamentaux forts et de valorisations attrayantes ont permis des rendements impressionnants sur certaines valeurs individuelles, ce qui a généré plus d’intérêt pour le secteur dans son ensemble et a dopé les valorisations».

Du côté des moins bonnes performances, nous remarquons à nouveau que les actions des mines d’or ne redécollent toujours pas. Sur les dix plus mauvaises performances depuis le début de l’année, nous relevons cinq fonds investis dans les métaux précieux et deux fonds dans les ressources naturelles.

Source des données chiffrées: Morningstar

Ce contenu a été publié dans Hit-Parade des fonds, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.