Gestion de patrimoine : qui fait quoi ?

Dans la gestion d’un patrimoine, interviennent différents acteurs. Chacun joue un rôle spécifique même si, parfois, l’un ou l’autre intervenant peut porter diverses casquettes.

    • Le banquier. Le banquier est véritablement au cœur de la gestion patrimoniale. C’est chez lui que sont ouverts les comptes courants, les comptes-titres ou les comptes en gestion discrétionnaire. Il peut octroyer des prêts pour favoriser certaines acquisitions patrimoniales. Il loue des coffre-forts et prodigue des conseils. Afin de bien gérer les avoirs de son client, le banquier doit avoir une vision globale de ses avoirs, de sa situation patrimoniale et de sa situation familiale.

  • L’asset manager ou gestionnaire. Il gère les avoirs du client soit en direct soit dans les sicav. La société d’asset management est une entité juridique séparée de la banque. L’asset manager d’une sicav gère les fonds en suivant une politique et une stratégie qui ont été définies. A travers l’architecture ouverte, le banquier propose à ses clients des fonds en-dehors des fonds-maison. De ce fait, il sélectionne les asset managers qui répondent le mieux aux attentes de ses clients en matière de risque, de qualité de gestion et de performances.
  • Le family office assiste des familles fortunées dans la gestion globale et la planification de l’ensemble de leur patrimoine. Son rôle consiste à définir l’allocation stratégique à long terme du patrimoine des familles et à voir quels sont ses projets et leurs préoccupations. Cette profession n’est pas encore soumise à une législation spécifique et le terme familiy office est, de ce fait, parfois utilisé de façon abusive.
  • Le courtier en assurances. Il est l’intermédiaire entre le client et les compagnies d’assurance pour les assurances qui couvrent différents risques mais aussi pour certains produits d’assurance-vie : branche 21, branche 23 et branche 26. Il doit toujours veiller à défendre les intérêts de son client.
  • Le notaire. Le notaire est un officier public. Il traite tous les actes familiaux : contrats de mariage, actes de donation, successions, constitution de sociétés, divorce. C’est par lui que doivent passer certains actes comme la vente et l’achat d’un immeuble, par exemple, qui exigent un enregistrement. Il peut aussi conseiller ses clients dans les affaires familiales et patrimoniales.
  • L’avocat. Il peut apporter son expertise, de façon globale, dans le conseil pour la planification patrimoniale ou pour des opérations plus spécifiques de structuration patrimoniale. C’est ainsi qu’il pourra apporter son aide dans la rédaction de certains documents spécifiques lors de la création de fondations, d’ASBL, de rachats de sociétés, d’introduction de sociétés familiales en bourse, lors de la création de holdings familiaux ou de sociétés de droit commun. Il traite également la résolution des conflits familiaux et les conséquences que ces conflits auront sur le patrimoine : divorce, succession, donation. Il prodigue aussi des conseils en matière juridique et fiscale.
  • L’expert-comptable. Il aide son client dans la  structuration de son patrimoine. Il est également disponible lors de la création d’une société et de son suivi : optimisation, tenue de la comptabilité, déclaration ONSS, TVA, ISOC ou IPP.
  • La FSMA (Financial Services Markets Authority) est l’organisme qui est issu de l’ancienne CBFA (Commission Bancaire et des Assurances). Elle contrôle, avec la Banque Nationale, le secteur financier belge (Twin Peaks). Elle veille à la régularité des opérations. Parmi ces attributions, elle contrôle les produits financiers qui sont proposés au consommateur belge. Elle veille ainsi à la qualité de l’information et au respect de la réglementation en vigueur. Dans ce cadre, elle contrôle les sicav, les prospectus d’émission des titres, les produits d’assurance et la commercialisation des produits structurés. Sur le site de la FSMA (www.fsma.be), les investisseurs peuvent aussi trouver des circulaires, des mises en garde ainsi que la liste des organismes et conseillers en placement agréés en Belgique.
Ce contenu a été publié dans FAQ, Gestion, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.