Comment choisir un fonds ISR ?

L’offre de produits ISR (Investissement Socialement Responsable) continue à croître en Belgique. Mais, attention : dans la gamme des produits qualifiés ISR, il y a parfois davantage de marketing que de bonne volonté ! Le problème c’est qu’il n’y a pas de législation en matière de fonds ISR en Belgique. En principe, tout le monde peut légalement qualifier un fonds d’éthique. Il est donc important de poser les bonnes questions à son banquier avant d’investir dans ce type de fonds.

–       Il est important de s’informer sur qui effectue la sélection des valeurs dans ces fonds et quelle est la méthode de sélection utilisée. La sélection sur base de critères non financiers se fait-elle en interne ou par un bureau indépendant et selon quelle méthode ? Si elle se fait en interne, les personnes qui sont chargées de cette sélection ont-elles une formation adéquate en ISR?

–       Il est bon d’interpeler son banquier sur le contenu du produit ISR que l’on veut acquérir « Quelles sont les sociétés reprises dans le fonds et pourquoi sont-elles représentées ? ».

–       Ensuite, il faut s’interroger sur la méthodologie utilisée. Certains fonds ne pratiquent, par exemple, pas d’exclusion de secteurs avant d’appliquer des critères positifs de sélection. Par ailleurs, certains fonds pratiquent d’abord une analyse financière avant de de mettre en place une sélection extra-financière. En principe, l’analyse ISR doit précéder l’analyse financière.

–       Il faut aussi être attentif à certains types de fonds. A titre d’exemple, les fonds structurés (avec protection en capital) n’investissent jamais directement dans des actions. Leur construction est basée sur un investissement dans un zéro coupon et sur des produits dérivés qui se rattachent parfois à des sociétés prises dans un univers éthique mais il n’y a pas d’investissement direct dans ces valeurs et donc pas de réel placement éthique. La vigilance s’impose aussi pour les fonds solidaires. Un fonds solidaire ou de partage est un fonds qui rétrocède tout ou partie du rendement de la sicav à une ou plusieurs ONG. L’investisseur décide donc d’affecter le revenu de sa sicav à une cause spécifique tout en conservant les plus-values générées par le fonds. Dans les fonds de partage ou solidaires, lorsqu’un fonds propose de rétrocéder uniquement les droits d’entrée à une association, l’impact du don est limité. Les droits d’entrée sont-ils entièrement rétrocédés ou seulement pour partie ? Il faut également constater que ce don n’est pas récurrent et que lorsque la sicav plafonne, les dons diminuent.

Quand on entre dans un fonds ISR, il faut être conscient que l’éthique des uns n’est pas l’éthique des autres et que certains critères de sélection peuvent ouvrir la porte à des dérives. Dans les critères d’exclusion qui interdisent d’investir dans certains secteurs, on peut parfois s’étonner de la condescendance de certains fonds. On retrouve parfois dans ces fonds les entreprises du secteur de l’alcool mais le secteur du tabac est exclu, par exemple. En ce qui concerne les critères de sélection « Best in Class », la méthodologie utilisée peut aussi laisser à désirer. Il devient donc urgent de se préoccuper de mettre en place des normes ISR communes à tous les fonds.

En attendant cette législation, comment s’y retrouver dans cet univers ? La question que doivent se poser les investisseurs dans les fonds ISR (et surtout les gérants de ces fonds!) est la suivante : les entreprises qui sont dans mon portefeuille sont-elles réellement socialement responsables ? Et si oui, en quoi le sont-elles?

Le Réseau Financité est une ASBL indépendante qui analyse les produits ISRD depuis plusieurs années et qui a développé une méthodologie indépendante aboutissant à une notation des fonds ISRD vendus en Belgique aux particuliers. Le Réseau publie de façon régulière  le « Guide des placements éthiques et solidaires ». Il permet à l’investisseur de se faire une opinion sur les placements éthiques dans notre pays. Il offre un descriptif de tous les produits de placement éthiques : sicav, produits d’assurance, comptes-épargne et capital solidaire. Chaque placement fait également l’objet d’une appréciation. Cette notation est également disponible sur le site du Réseau, www.financite.be (rubrique Investir). Sur 330 fonds ISR recensés en Belgique, 86 % ont été exclus de l’analyse qualitative faite par cette ASBL car ils n’offraient pas de garantie sur leur qualité extra-financière à long terme.

Un passage sur ce site avant d’investir vaut donc le détour ! Quant aux pouvoirs publics, malgré un semblant de bonne volonté, ils peinent à mettre en œuvre une législation qui mettrait un certain ordre dans ce secteur.

Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici 

Consultez aussi:

Qu’est-ce qu’un fonds éthique, durable ou ISR ?

Une finance chrétienne est-elle concevable? 

Pourquoi les femmes investissent-elles de façon plus éthique que les hommes?

 


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans Comment ?, FAQ, La finance éthique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.