L’entrepreneuriat au féminin souffle sa première bougie

Par la Banque Degroof

Accompagner et encourager les femmes à réussir leur projet d’entreprise, voilà le défi que s’est lancé Bruxelles Pionnières il y a tout juste un an. Et le bilan est positif: ce sont aujourd’hui 12 créatrices enthousiastes qui lancent leur propre activité. Rencontre avec Estelle Bouriez, directrice de l’association.

Après seulement une année, les résultats atteints par Bruxelles Pionnières, dont l’objectif est de dynamiser le potentiel de croissance économique des femmes chefs d’entreprise, sont encourageants. « Les premières créatrices d’entreprises ayant reçu notre soutien sont désormais en mode opérationnel », est fière d’annoncer Estelle Bouriez. Quant à la nature des projets sélectionnés, « ils visent surtout à améliorer les services à la personne et à contribuer à la santé et au bien-être de la société ». Par exemple, l’ouverture d’un cabinet d’avocats spécialisé dans les aides d’état ou un service de petits déjeuners pour les personnes intolérantes au lactose et au gluten.

Un accompagnement pré- et post-création

La valeur ajoutée de cet incubateur d’entreprises dédié aux femmes : guider, encadrer et structurer les projets afin qu’ils soient viables. Un coaching sur mesure et un encadrement de qualité, qui booste l’ambition des futures entrepreneures. « Après avoir évalué le potentiel du projet, nous les aidons concrètement à la création de leur entreprise, en réalisant avec elles une étude de marché et un plan financier. Nous leur donnons un maximum d’outils et les suivons encore pendant un an après la création de leur société ». Les obstacles auxquels ces femmes sont le plus souvent confrontées ne manquent pas cependant : les impératifs familiaux, les moyens de financement parfois difficiles à réunir et une image de chef d’entreprise encore majoritairement masculine. Des contraintes qui ne découragent pas les futures entrepreneures, « dont la ténacité et la détermination est une vraie source d’inspiration », commente Estelle Bouriez.

Continuer à s’étendre

Après un an, de nouveaux partenariats ont été créés, des formations labellisées Bruxelles Pionnières ont été mises sur pied, ainsi qu’un comité des marraines, afin de soutenir les jeunes chefs d’entreprise. « Nos objectifs pour l’année prochaine : accompagner davantage de projets, développer la structure d’accompagnement en Belgique francophone et néerlandophone et se faire connaître, par des ateliers, des formations, des portes ouvertes et la présence à des salons spécialisés », conclut cette ex-météorologue, aujourd’hui directrice. Un bel exemple de reconversion qui démontre que féminité et entrepreneuriat se conjuguent aujourd’hui mieux que jamais!

Ce contenu a été publié dans Femmes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.