Qu’est-ce qu’un fonds indiciel ?

Un fonds indiciel est un fonds qui, comme son nom l’indique, suit un indice sans s’en écarter. Un indice est un panier de valeurs qui est pris comme référence d’un marché, d’un secteur, d’un type de placements. L’indice s’il est global, peut reprendre toutes les actions cotées sur un marché (comme le Belgian All Shares, pour le marché belge) ou seulement une partie de celui-ci (comme le BEL 20 qui reprend les 20 plus grosses capitalisations de la Bourse de Bruxelles, par exemple). Il existe des indices mondiaux qui reprennent les plus grandes valeurs au niveau mondial (comme le MSCI World, par exemple), des indices géographiques plus locaux comme l’Eurostoxx ou des indices par secteur. Les fonds indiciels ont une gestion passive car les décisions d’investir ne sont pas prises selon un processus de gestion actif où le gérant va investir en suivant une philosophie et une stratégie de gestion. Ici, le gérant se contente de suivre l’indice sans faire de choix stratégiques.

Les fonds indiciels n’investissent que dans des actions reprises dans l’indice dont ils se réfèrent. L’évolution de ce type de sicav suit donc l’évolution moyenne du marché dans lequel elle investit. L’horizon de temps pour ce type de placement doit être assez long car il est démontré que les actions performent mieux que les autres placements sur le très long terme. Plusieurs études montrent que les fonds indiciels dégagent souvent de meilleurs résultats que les fonds actifs. Bien sûr, il existe de bons gestionnaires actifs qui battent les indices mais l’investisseur doit rester attentif au fait que les performances passées ne prédisent rien quant aux performances futures. De plus, il faut que ces performances soient récurrentes. Dans un marché, la performance des fonds actifs est distribuée autour du rendement du marché. Le marché est une équation à somme nulle. Quel que soit le marché, si certains gestionnaires actifs sur-performent l’indice d’autres vont le sous-performer alors que les fonds indiciels suivront toujours cet indice.

Et les frais ? Par rapport à un fonds actif, les frais de gestion des fonds indiciels sont nettement moindres. Les frais de gestion et d’administration sont de l’ordre de 0,4% dans les fonds à gestion active contre seulement 0,2 % dans les fonds indiciels. Par ailleurs, dans un fonds actif dont le turnover est de 80 % par an, par exemple, on considère que les frais de transactions peuvent être de l’ordre de 0,8 %. Un fonds actif doit supporter les frais d’une équipe de gestionnaires, d’économistes et d’analystes. Par contre, un fonds indiciel suit l’indice selon un modèle mathématique. Il s’agit d’une tout autre approche dans laquelle les gestionnaires ne lisent jamais un rapport annuel et ne font aucune recherche sur les valeurs. Par contre, au départ, ils devront veiller à choisir un bon indice de référence.

Les fonds indiciels sont-ils tous équivalents ? Dans ce type de fonds, les investisseurs sont certains d’être totalement investis car les liquidités sont directement placées dans l’indice. Le suivi de ce portefeuille est aisé et sans surprise puisqu’il suit l’indice. Tous les fonds indiciels ne se valent cependant pas. La différence entre un bon et un mauvais gestionnaire indiciel se fera essentiellement au niveau de la maîtrise des coûts lors des transactions effectuées quand les indices changent ou lors des arrivées de nouveaux capitaux au sein du fonds. Sachant que l’indice Standard & Poors 500 peut être modifié 200 fois en un an, on se rend compte de la nécessité de réduire les coûts de transactions. Plusieurs techniques sont utilisées telles que les produits dérivés, les prêts de titres rémunérés ou l’utilisation de systèmes de transactions hors bourse moins onéreux. Il vaut aussi mieux choisir un indice large, liquide et qui incorpore des dividendes. L’indice doit également avoir un marché de produits dérivés qui permettra aux gestionnaires de minimiser les frais de gestion lors de certaines transactions.

 

Ce contenu a été publié dans FAQ, Placements, Sicav, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Qu’est-ce qu’un fonds indiciel ?

  1. Andi dit :

    Bonjour, je trouve votre blog très intéressant et surtout ce poste sur les fonds indiciels me semble important.

    J’ai lu un peu sur les fonds indiciels et il semble que c’est la manière la plus performante d’investir.

    Ma question est de savoir comment un investit dans un tel fonds?

    Une deuxième question est de savoir ce que penser d’investir dans un fonds qui suivreait le BEL20 par exemple? est-ce intéressant d’investir dans « du belge »?

    • I.de.L dit :

      Pour investir dans un fonds indiciel, on peut passer par les ETF qui sont cotés en bourse (il suffit alors de passer l’ordre comme pour une action) ou par des sicav émises par des émetteurs (souscription classique comme dans toute sicav). Le BEL 20 est un indice très étroit et peu liquide. Dans tout portefeuille il faut donc diverfisier ses investissements: diversification géographique, sectorielle, en devises, en classe d’actifs, diversifier les types de gestion (mettre de la passive mais aussi de l’active).

  2. Pierre dit :

    Bonjour, je souhaiterais vous poser une question à laquelle je n’arrive pas répondre :

    – La différence entre le MSCI World Total Return et le MSCI Word AC Total return ne concerne pas :
    1- la répartition géographique et sectorielle
    2- la répartition des devises
    3- la méthode de calcul de l’indice

    Merci de votre réponse, ceci est important pour moi.

    Cordialement.
    pierre

  3. Ruoming dit :

    super cool ce blog !!!!

Les commentaires sont fermés.