L’or, un bon placement ?

L’or atteint des sommets. Est-ce un bon investissement ? Un investissement en or est stratégique. Il permet de diversifier son portefeuille et offre une bonne couverture contre le risque devises. C’est un placement qui est décorrélé des autres types de placements. L’or est un placement sûr en période de troubles sur les marchés et il permet de se couvrir contre l’inflation. Le métal jaune est aussi considéré comme une valeur refuge dans le cas de tensions géopolitiques. Au niveau tactique, il évolue en fonction des fondamentaux de l’industrie de l’or, de l’offre et de la demande du métal, des stocks et des perspectives des différents gisements dans le monde. La valeur de l’or s’exprime traditionnellement en dollar (USD) et sur base d’une once d’or soit l’équivalent de 31,1035 grammes. Le prix de l’or étant fixé en dollars sur les marchés mondiaux, cela implique un risque devises pour les investisseurs des zones hors-dollar.

De 1980 à 2000, l’or a connu un marché plutôt vendeur si l’on fait exception des quelques épisodes comme celui de la guerre du Golfe, par exemple. Au début des années 80, le kilo d’or valait environ 800.000 francs belges (soit l’équivalent de 20.000 euros). Il y a cinq ans, il était à un niveau de 11.000 euros et aujourd’hui, il atteint plus de 41.000 euros. Les incertitudes macroéconomiques et géopolitiques représentent les principales sources qui entrainent le prix de l’or à la hausse. En 2011, les éléments qui ont soutenu le prix de l’once d’or ont été nombreux : les craintes relatives à l’inflation poussées par la faiblesse du dollar, la hausse des prix pétroliers encouragée par les événements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, la crise de la dette européenne, les craintes d’un atterrissage forcé de l’économie chinoise et la baisse de la production d’or après un pic en 2004.

Peut-on considérer l’or comme un investissement ? Le métal jaune a perdu sa place comme actif financier et il doit plutôt être considéré comme un actif réel qui offre une bonne couverture contre l’inflation. C’est un placement stérile qui ne produit aucun revenu. Il peut, à bien des égards, être considéré comme une devise. Aujourd’hui, on constate que certaines banques centrales commencent à racheter de l’or. Surtout celles des pays émergents. A titre d’exemple, les réserves d’or de l’Allemagne s’élèvent à 65 % des réserves de la Banque Centrale contre seulement 2 % en Chine.

En termes de placement, doit-on considérer l’or comme un placement sûr ou comme un placement spéculatif ? Traditionnellement, l’or a toujours été considéré comme une valeur refuge. Cependant, aujourd’hui, plusieurs éléments l’apparentent à un placement assez spéculatif. Son cours s’est envolé en 2011 et cette situation laisse craindre un éclatement d’une éventuelle bulle sur ce métal. Nous reviendrons sur cette crainte dans un article dédié au tracker sur l’or.

Comment investir en or ? Il y a plusieurs façons d’investir dans le métal jaune. On peut y investir directement de façon physique en lingots ou pièces d’or. Le Belge aime investir en or physique. Il veut son or à portée de mains. Il peut acquérir des lingots de différents gabarits. L’inconvénient de ce placement est sa difficulté à le revendre par morceaux : il n’existe pas de râpe à parmesan pour l’or ! Il est conseillé d’acheter des lingots d’un kilo ou plus petits, en évitant les lingots d’un poids inférieur à 50 grammes qui sont relativement chers. L’investisseur peut aussi se tourner vers l’achat de pièces mais il faut tenir compte du fait que le prix des lingots et des pièces inclut une prime qui varie en fonction de leur disponibilité sur le marché. L’acquisition de mines d’or ou d’un ETF sur l’or est aussi un moyen de se positionner sur ce segment. On constate cependant que, traditionnellement, les actions des mines d’or sous-performent l’évolution du prix de l’or physique sur le long terme. Les compagnies doivent, en effet, dépenser des sommes importantes pour les recherches et frais d’exploitation et de développement. L’évolution de cet investissement en actions dépend à la fois de la bonne santé de la société sous-jacente, de l’évolution des marchés boursiers et de la qualité du gisement. Il existe également un marché des futures et des options sur l’or. Cet investissement se fait alors en dollars sur les marchés américains.

Ce contenu a été publié dans Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’or, un bon placement ?

  1. Lionel Henrion dit :

    Point de vue assez intéressant de Warren Buffett à propos de l’or, et de sa « stérilité » (interview réalisée en octobre 2010-mais le commentaire est assez intemporel…) :
    « You could take all the gold that’s ever been mined, and it would fill a cube 67 feet in each direction. For what that’s worth at current gold prices, you could buy all — not some — all of the farmland in the United States. Plus, you could buy 10 Exxon Mobils, plus have $1 trillion of walking-around money. Or you could have a big cube of metal. Which would you take? Which is going to produce more value? »

Les commentaires sont fermés.