Qu’est-ce que l’inflation et l’érosion monétaire d’un placement ?

La hausse des prix due à l’inflation entraîne une perte du pouvoir d’achat. Cela signifie, par exemple, que si l’on reçoit un salaire de 100 et que l’inflation est de 3%, ce salaire ne permettra plus d’acheter que pour 97 sur le marché local car le prix des denrées y aura augmenté.

Cette perte de pouvoir d’achat n’est pas la seule conséquence de l’inflation. En raison de l’inflation, la valeur réelle du principal d’une obligation, d’un compte à terme ou d’un bon de caisse, par exemple, aura diminué lors de son remboursement à l’échéance. Cette érosion sera fonction à la fois de la durée du placement et du taux d’inflation.

Plus le taux d’inflation sera élevé et plus la durée du placement sera longue, plus grande sera son érosion monétaire. Pour un capital de 100 investi au départ, si l’inflation est de 3 % par an, le placement ne permet plus d’acheter 100 mais 97 l’année suivante, et ainsi de suite.

Un placement a un rendement qui peut compenser cette inflation. Mais pas toujours ! Si le taux d’intérêt nominal de l’obligation est inférieur au taux d’inflation, le rendement de ce placement sera négatif. Par exemple, un placement offrant un taux nominal de 3% alors que l’inflation est de 3,5 % aura un rendement réel négatif de 0,5%.

On parle dès lors de taux d’intérêt nominal et de taux d’intérêt réel. Le taux d’intérêt nominal est le taux affiché par l’obligation. Le taux d’intérêt réel est le taux d’intérêt nominal dont on déduit le taux d’inflation.

Certains placements offrent un rendement qui est lié à l’inflation. Cependant, avant d’entrer dans ce type de placement il faut savoir si l’on anticipe ou non une inflation et anticiper également son ampleur. En effet, on entre parfois dans ces placements pour une durée assez longue. Il faut donc bien s’informer, à la fois sur les anticipations de taux d’inflation, sur l’anticipation de sa durée et sur l’opportunité ou non d’entrer dans ce type de placements.


Pour en savoir plus sur ce sujet et sur le monde financier et économique, abonnez-vous gratuitement à la newsletter hebdomadaire ici
Nous n’avons que des produits de courrier électronique concernant la newsletter, des flashs actu ou l’invitation à des événements que nous organisons. C’est pour recevoir ce type d’informations que les lecteurs s’inscrivent. Nous ne recueillons et ne traitons que vos adresses électroniques. Veuillez noter qu’en vertu de GDPR, vous aurez le droit de nous demander à tout moment de recevoir une copie de vos données personnelles traitées, de demander la suppression de vos données personnelles. Nos newsletters contiennent un lien pour mettre fin à votre abonnement immédiatement ou le modifier.

Ce contenu a été publié dans FAQ, Placements, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.