Pensions : Qu’entend-on par premier pilier des pensions ?

Lorsque l’on parle du premier pilier dans le cadre des pensions, on fait référence à la pension légale. Alors qu’il s’agit d’une pension octroyée par l’Etat, les versements ne sont pas identiques pour tous. En un mot : nous ne sommes pas tous égaux devant la pension légale. Pourquoi ne sommes-nous pas tous égaux face à cette allocation ? Comment calcule-t-on le montant de sa pension ? De quoi dépend ce montant ?  La pension légale sera-t-elle suffisante pour assurer les besoins futurs des pensionnés? Telles sont les questions que l’on se pose le plus fréquemment.

  • Pourquoi ne sommes-nous pas tous égaux devant la pension légale ? Nous ne sommes pas tous égaux devant la pension car les sommes versées lors de la prise de la retraite dépendent de plusieurs facteurs et du statut du travailleur. Aujourd’hui, l’âge de la retraite est fixé à 65 ans pour les hommes comme pour les femmes. Certains prennent cependant leur pension avant 65 ans. En termes de revenus, les moins bien lotis sont les travailleurs indépendants isolés qui, après une carrière complète, perçoivent au 1/9/2011 une allocation minimale de 964,55 euros bruts par mois contre 1 310,14 euros bruts par mois pour un pensionné indépendant en ménage. Les employés qui ont effectué une carrière complète et qui sont en ménage perçoivent une allocation minimale de 1 332,50 euros bruts par mois contre 1 068,33 euros bruts par mois pour les pensionnés isolés. Les fonctionnaires sont les mieux lotis en matière de pensions en percevant après une carrière complète un montant minimal de 1 236,93 euros bruts par mois pour les isolés et de 1 546,13 euros bruts par mois pour une personne en ménage.
  • Comment calcule-t-on le montant de sa pension légale ? Le montant de la pension ne correspond pas au dernier salaire perçu mais représente un pourcentage de ce dernier salaire. Vous n’êtes pas encore pensionné et vous voudriez savoir quel sera le montant de votre pension ? Ce calcul est assez complexe et peut-être obtenu auprès de l’Office National des Pensions en calculant sa pension sur le lien suivant : http://www.rvponp.fgov.be/onprvp2004/FR/M/M_a/M_a_03.asp ou sur le site www.toutsurmapension.be . Un rendez-vous peut également être pris avec un représentant de l’Office National des Pensions. Tous les renseignements sont disponibles sur le site http://www.onprvp.fgov.be/Pages/Landingpage.aspx
  • De quoi dépend le montant de la pension ? Le mode de calcul de la pension varie en fonction de critères bien précis comme, par exemple, la durée de la carrière professionnelle ou de l’activité d’indépendant, le salaire, la situation familiale. Trois facteurs vont donc influencer le montant de la pension : le statut du travailleur (est-il indépendant ou salarié ? Marié ou isolé ?), sa rémunération au fil des ans et la durée de sa carrière. Des règles spéciales sont instaurées pour calculer la durée de la carrière (sur base d’une carrière complète de 45 ans). Une demande de pension peut-être introduite au plus tôt un an avant la date de prise en cours choisie. Si la pension est prise à l’âge légal, le futur pensionné ne doit pas introduire de demande, l’Office Nationale des Pensions se chargeant d’exécuter toutes les formalités.
  • Il existe également quelques dispositions particulières en ce qui concerne la pension légale. Parmi ces dispositions, relevons celle de l’obtention d’une pension en tant que personne divorcée. Comme personne divorcée vous pouvez, outre votre pension résultant de votre propre occupation, également percevoir une pension pour l’activité professionnelle que votre ex-conjoint a exercée durant la période du mariage. Cette pension est octroyée comme si vous aviez exercé cette activité professionnelle et pour autant qu’il n’y ait pas eu de remariage (sauf si ce remariage a été dissous par décès ou un nouveau divorce). Tous les renseignements à ce sujet peuvent aussi être obtenus sur le site de l’Office National des Pensions.
  • Le montant de la pension sera-t-il suffisant pour assurer les besoins futurs des pensionnés ? Comme on l’a vu, les montants versés dans le cadre du premier pilier sont très faibles pour assurer un train de vie correspondant à celui que les travailleurs ont durant leur carrière professionnelle. Une limite maximale est appliquée sur les salaires bruts perçus et sur les revenus des indépendants. Cela signifie donc que cette limitation dans le calcul des pensions élargit encore le fossé qui sépare le montant de la pension perçu et le dernier salaire. Il est donc nécessaire de se constituer une pension complémentaire qui permettra de compléter les montants insuffisants de la pension légale. Il faudra donc que chacun, grâce à une épargne individuelle suffisante, puisse se procurer un revenu complémentaire qui permette de s’assurer une retraite assez confortable. Cette pension complémentaire peut être constituée par le biais des autres piliers, sujets que nous développerons dans nos prochains articles.

Cet article est rédigé par ING IM

 

Ce contenu a été publié dans FAQ, Pensions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pensions : Qu’entend-on par premier pilier des pensions ?

  1. Christophe Dispas dit :

    Très intéressant. Le lien vers l’outil de simulation est particulièrement utile et facile d’utilisation.

Les commentaires sont fermés.