Qu’attendre de 2012 ?

Décembre est généralement la période propice pour formuler des prévisions boursières pour l’année à venir. Cet exercice n’a jamais été aussi délicat au vu du contexte extrême dans lequel évoluent les marchés depuis plusieurs semaines. Les prévisions n’ont jamais été si complexes ou du moins aussi binaires.

Que faire dans un tel contexte imprévisible et volatil ? Deux écoles de pensées dominent l’investissement boursier. La première recommande de ne pas être investi en permanence sur le marché actions et de choisir avec précaution le point d’entrée (« Market timing »). La seconde recommande de prendre une vision moyen terme, de constituer un portefeuille diversifié et de s’y tenir (« buy and hold »). Ces deux façons d’investir se valent et sont sujettes à des effets de mode. Entre 2003 et 2007 ou 1995-2000, marchés de tendance, la question du point d’entrée semblait superflue.

Dans un marché baissier la théorie du « buy and hold » semble peu prometteuse. Pourtant en 2011 comme en 2010 une multitude de titres (Fresenius, Diageo) ont réussi à afficher des performances plus qu’honorables. La baisse des indices s’est concentrée sur des segments de marché comme les valeurs bancaires ou cycliques.

La volatilité est l’ennemie de l’investisseur avisé car elle amène à baisser la garde et à perdre de vue un scénario moyen terme, toujours indispensable en Bourse. Les rebonds de marché baissier sont bien souvent des pièges. Plus que jamais il faut avoir en tête un scénario moyen terme et l’adapter. Nous sommes dans un marché baissier jusqu’à nouvel ordre. Il faut donc guetter toutes les initiatives politiques susceptibles de l’arrêter par la fondation d’un nouvel équilibre économique.

Au cours de la décennie perdue au Japon, c’est-à-dire les années 90, il était possible de gagner de l’argent sur le marché actions mais il fallait faire des choix très marqués (pas de banques, d’assureurs, de valeurs domestiques). Un marché extrême appelle toujours des choix extrêmes Avant de rebondir franchement les indices actions resteront des machines à plusieurs vitesses.

Cet article est rédigé par Dexia AM.

 

Ce contenu a été publié dans Actions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.